Style > Chaussures
écrit le 14 février 2018
modifié le 25 juin 2018

La tête, les extrémités, les trois couches … Monsieur met un peu de chaleur dans votre corps

On ne vous apprend rien, ça caille. Quelques trucs pour traverser au mieux cet épisode polaire.

1- S’HABILLER AVEC PLUSIEURS COUCHES

Par grand froid, porter plusieurs couches fines plutôt qu’une seule épaisse. Cela permettra d’être mieux isolé et surtout de réguler votre température corporelle. L’objectif n’est pas d’avoir trop chaud (vous transpireriez) mais que votre chaleur interne soit retenue. Nuance. Utiliser la fameuse technique dite « des trois couches » : d’abord un sous-vêtement prêt du corps dans un tissu respirant type mérinos, la matière thermorégulatrice par excellence. Par-dessus, un pull en laine, une doudoune super light type Uniqlo ou une polaire. Oui, on a bien dit « polaire » mais ça marche aussi très bien avec un pull en cachemire Loro Piana ou Brunello Cucinelli. L’idée est, ici, de mettre quelque chose de vraiment chaud. La troisième couche est celle qui vous protège des éléments donc elle doit être coupe-vent, imperméable… Elle doit aussi respirer pour éviter l’effet « sauna » à cause de l’humidité rejetée des deux couches inférieures. Vous suivez ? Une parka fera le job tout comme un bon vieux caban en drap de laine. Pensez aux marins sur leur bateau en pleine tempête !

2- ISOLER LA TÊTE AVANT TOUT

40 à 45 % de la chaleur du corps s’évapore par la tête. Son isolation est capitale. Le port du bonnet semble donc indispensable. On veille à bien protéger ses oreilles aussi qui ne possèdent pas de couche musculaire isolante. Si vous n’aimez pas les bonnets, optez pour la chapka (en laine de mouton par exemple), stylée et très efficace.

3- PROTÉGER LES EXTRÉMITÉS

Lorsqu’il fait très froid, l’irrigation sanguine se concentre sur les organes vitaux. Les parties éloignées du cœur étant moins irriguées, elles se refroidissent plus vite. Or, on peut perdre jusqu’à 30 % de la chaleur corporelle par les mains et les pieds. Et on ne parle pas des engelures. Il faut donc porter des chaussettes bien chaudes et confortables en laine ou cachemire et ne pas comprimer les pieds dans les chaussures. Le sang risquerait de ne plus circuler. Côté chaussures, on favorise celles qui sont imperméable avec une semelle isolante. En clair, on oublie ses Vans et on ressort ses Yellow Boots.  On porte aussi des gants en plusieurs couches : par exemple une paire en peau lainée sur des gants fins en soie. On porte aussi une écharpe, bien longue histoire de s’enrouler dedans.

4- LIMITER LE CHAUFFAGE

Plus le corps est habitué aux températures tièdes, plus il résistera au froid. En résumé, plus il fait chaud chez soi et plus la brise hivernale sera difficile à combattre. Dans les pièces à vivre, la température devrait être bloqué à 20° max.

5- BOIRE BEAUCOUP

On parle d’eau évidemment et pas d’alcool ou autre gnôle qui n’apporte qu’une éphémère sensation de réchauffement. Le froid déshydrate alors on n’hésite pas à boire des tisanes, d’autant que c’est la nouvelle boisson hype du moment.

Si vous avez aimé, partager
Article par Janis Burton et Mado Gury
Dans la même
rubrique


Alfred Sargent & Bowen, unis entre Londres et Paris lire
S’habiller quand on est trop… lire
Aubercy fait (aussi) dans la « Haute Cordonnerie » lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #134



Commander Montres #114

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique