Style > Mode & codes
écrit le 1 mars 2018
modifié le 8 mars 2018

5 choses à savoir du défilé Lacoste

C'est sous le hall Eiffel du lycée Carnot que Lacoste a présenté sa collection automne-hiver 2018. Une collection inspirée de la nature et qui mélange les codes de la bourgeoisie anglaise d'autrefois avec un streetwear des années 90.

1 – Les inspirations

Le directeur artistique Felipe Oliveira Baptista a puisé dans l’histoire familiale de René Lacoste pour dessiner la toile de fond de son défilé. Il nous a ainsi emmené, sous le hall Eiffel du Lycée Carnot (Paris, XVII), dans le golf de Chantaco, là où le champion et sa femme ont développé, peu avant la guerre, un vaste plan d’arborisation (50 000 arbres avaient ainsi été replantés). Un récit de bienveillance et d’empathie à l’heure des déforestations massives.

Côté collections, c’est le charme discret de la bourgeoisie anglaise qui est mis à l’honneur dans un remix urbain de pièces « héritage » : des matières réconfortantes, des jeux de princes de galles recolorés, des motifs écossais façon carreaux de chemise flirtent avec le nylon, les coupes vents sont réversibles… Des looks aussi bien pour la campagne que pour la ville.

 

2 – Le prince de galles revisité 


3 – Du street style au grand air


4 – Esprit baroude es-tu là ?

5- Lacoste troque son crocodile contre des espèces en voie de disparition

La marque s’est associée à l’Union Internationale pour la conservation de la Nature (UICN) et son programme « SOS-Save Our Species ». Elle a ainsi créé une capsule de 10 nouveaux polos où le crocodile cède sa place à 10 animaux en voie d’extinction : le dauphin Vaquita, le rhinocéros de Java, le tigre de Sumatra, le saola, l’iguane de l’île Anegada, le condor de Californie, le perroquet kakapo, le gibbon de Cao-Vit, le lépilémur du Sahafary et la tortue de Birmanie.

Lacoste a produit 1775 polos, un chiffre correspondant au nombre de spécimens encore vivant. Des collectors mis en vente en ligne sur son site immédiatement après le show, la marque surfant sur la tendance du « see now, buy now ». Quoi qu’il en soit, en achetant un polo, vous contribuerez à aider l’UICN dans son combat.

 

Si vous avez aimé, partager
Article par Hélène Claudel
Dans la même
rubrique


5 beaux manteaux pour cet l’hiver lire
7 Parfums très Monsieur lire
Tour de France de la chaussette lire
Serge Gainsbourg : le beau et le laid lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #132



Commander Montres #113

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique