Style > Mode & codes
écrit le 10 juin 2018
modifié le 12 juin 2018

8 questions de style fondamentales

Les réponses aux questions que vous vous posez en matière d'élégance. Un retour sur les règles de base pour pouvoir mieux les contourner.

Blazer croisé et harmonie pochette-cravate selon <a href="http://www.ralphlauren.fr/home/index.jsp" target="_blank">Ralph Lauren</a>.


Blazer croisé et harmonie pochette-cravate selon Ralph Lauren.

Comment associer la pochette à la cravate ?

En soie, lin, coton, laine voire cachemire, la pochette a le vent en poupe, avec ou sans cravate. Surtout ne jamais associer une pochette du même motif que votre cravate, le principe étant de jouer sur les contrastes pour égayer votre tenue. Avec une cravate unie, optez pour une pochette à motifs : pois, cachemire ou fleurs. La subtilité est d’y retrouver la couleur de la cravate. Inversement, plus la cravate comporte de motifs, plus la pochette sera discrète : unie ou ton sur ton. Et, si vous hésitez, pas de panique, le mouchoir blanc fera très bien l’affaire.

Quelles chaussures porter avec un costume bleu marine ?

Un peu d’audace. Le costume bleu marine ne se porte pas exclusivement avec des chaussures noires. Les Italiens le portent avec des souliers marron foncé. Les Chukka en daim sont aussi possibles avec une matière assez lourde comme la flanelle, un whipcord ou une serge de laine. Avec un tissu plus léger (un super 100 par exemple), on préférera une paire de richelieus ou de derbys, en cuir.

Peut-on porter une chemisette ?

Oui… mais uniquement si vous la choisissez cintrée, les manches serrées au niveau des biceps, courte (pas au-delà de l’entrejambe) et, de préférence, unie (blanc, beige ou bleu marine). On parle alors de « chemise à manches courtes » et non de chemisette, icône du mauvais goût. Sean Connery la portait comme un gant dans les vieux James Bond. À associer aux beaux jours à un bermuda ou un chino, très court et retroussé, et une paire d’espadrilles.

Comment choisir la bonne longueur de veste ?

Le choix d’une veste ne se limite pas à ses épaules, son revers ou son boutonnage…mais aussi à sa longueur. Elle doit recouvrir le milieu de votre fessier et tomber au niveau du milieu de la paume des mains. Celle-ci a tendance à se raccourcir légèrement pour une allure plus casual. Pour un homme mince mesurant 1m75 (taille 46-48), la longueur idéale oscille entre 71 et 72 cm (partir sous le col jusqu’au bas de la veste). Rajouter environ 1cm par taille supplémentaire.

Veste : droite ou croisée ?

Tout est question de confort et de style ! Si la veste droite (2 ou 3 boutons) permet une certaine aisance (elle s’ouvre et se ferme facilement), la version croisée présente l’avantage d’épouser parfaitement le torse de son propriétaire. Attention : le dernier bouton du bas à droite ne se boutonne jamais. Les Italiens en sont dingues et la portent ouverte ou fermée, dépareillée façon sprezzatura, alors que les Anglais lui préfèrent la version costume, plus stricte.

Chemise : col droit ou boutonné ?

Les 2 mon capitaine ! Certes, le « formel » colle à la peau du col droit et le « casual » à celle du col boutonné (ou « button down »). Pour autant, les 2 derniers boutons ouverts, la chemise à col droit gagnera en décontraction tandis que, nantie d’une cravate, la chemise à col boutonné, les 2 boutons latéraux déboutonnés pour l’occasion comme Gianni Agnelli, apportera une touche décalée. Ce qui importe, c’est plus la façon de la porter que le col en soi.

Veste : avec ou sans épaulette ?

Comparer le padding (rembourrage de l’épaule) d’une veste, c’est opposer 2 styles : anglais et italien. La veste à épaules structurées confère une élégance classique et traditionnelle et accentue la carrure. La veste sans épaulette, appelée également « épaule napolitaine » ou « spalla camicia » (« épaule de chemise » en italien), c’est, en revanche, le symbole de l’aisance et du look « casual chic », si cher à nos cousins transalpins. Choisissez votre camp !

Comment porter son costume avec décontraction ?

Le costume peut se passer sans mal de ses 2 acolytes préférés, la chemise et la cravate, et s’offrir quelques libertés. Porté avec un costume « casual » à épaules napolitaines, un col roulé en cachemire ou un cardigan uni sur une chemise feront l’affaire pour faire face aux vicissitudes hivernales. Pour la demi-saison, l’associer à un polo-shirt est une combinaison très « Riviera ». Le costume, jadis appelé « complet », n’a jamais si bien porté son nom.

Si vous avez aimé, partager
Article par Patrice Brandmeyer
Dans la même
rubrique


7 Parfums très Monsieur lire
8 tendances from Florence lire
Deejo : un style tranchant lire
Fête des pères : 50 idées cadeaux lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #133



Commander Montres #113

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique