Conseils > Comment bien s’habiller
écrit le 5 septembre 2018
modifié le 5 septembre 2018

8 Questions de style fondamentales

Les réponses aux questions que vous vous posez en matière d'élégance. Un retour sur les règles de base pour pouvoir mieux les contourner.

La veste militaire revisitée par (L’Égoïste).


La veste militaire revisitée par (L’Égoïste).

QUELLE CHAUSSETTE CHOISIR ?

C’est une question d’humeur et de caractère. Vous voulez privilégier la discrétion ? Assortissez la couleur de vos chaussettes à celle de vos chaussures. Vous souhaitez affiner votre silhouette ? Associez les chaussettes à la couleur de votre pantalon. Enfin, vous aimez l’audace ? Osez une couleur intermédiaire qui valorisera l’ensemble : chaussures marron, chaussettes vert d’eau ou sapin et pantalon bleu marine par exemple. C’est selon… mais dans tous les cas, couvrez vos mollets de mi-bas !


QUAND FAUT-IL PORTER UN COSTUME NOIR ?

La règle est immuable : jamais avant la tombée de la nuit, et uniquement avec des chaussures… noires. Même lors d’un enterrement, privilégiez le gris anthracite qui peut s’accorder avec des chaussures marron foncé. Si on lui reconnaît des vertus amincissantes, le costume noir vieillit mal : choisissez une laine de qualité pour atténuer l’effet lustrant et endossez-le bien bronzé au risque de passer pour un membre de la famille Addams. De toute évidence, le bleu marine est définitivement plus chic !


COMMENT PORTER UN PANTALON DE COULEUR VIVE ?

Porter un pantalon violet, rouge, parme ou orange relève pour certains de l’originalité voire de l’excentricité, pour d’autres d’un dandysme assumé. Il peut être avant tout synonyme de raffinement… à condition d’être associé à des pièces classiques pour équilibrer l’ensemble et éviter la surcharge de couleurs. Une chemise bleu clair, des mocassins en daim marron pieds nus et, surtout, une veste casual bleu marine se marient quasiment avec toutes les couleurs précitées.


COMMENT PORTER UNE VESTE MILITAIRE ?

La veste de combat à 4 poches s’adapte à tous les styles. À la fois inusable et confortable, elle se décline sous plusieurs formes mais c’est le modèle M-65 Field Jacket, veste préférée de l’US Army au Vietnam, qui symbolise le mieux cet esprit « vintage casual ». Jim Morrison ou David Bowie en raffolaient. Associée à un pantalon blanc, un jean retroussé et un pull bleu marine, elle permet de casser les codes avec subtilité, pour un look décalé. Les marques Alpha Industries et Cadot en proposent des versions fidèles.


RICHELIEU OU DERBY ?

Tout dépend de votre style… et de la forme de votre pied ! Le richelieu (one-cut, à bout droit…), « Oxford » en anglais, est LA chaussure raffinée et élégante pour les pieds fins, eu égard à son laçage fermé. Son usage se limite en revanche aux tenues classiques et formelles. Le derby (bout golf fleuri, buck, blütcher…) est moins conventionnel et conviendra aux hommes à forts coups de pied.


LA CRAVATE : DROITE OU À POINTE ?

En soie, laine ou cachemire, la cravate droite (6 cm de largeur environ) n’est autre que la cravate en tricot, unie ou à pois, si chère à feu Jean d’Ormesson qui l’avait, malgré lui, remise au goût du jour. Jugée ringarde il y a encore une quinzaine d’années, elle symbolise aujourd’hui le « casual chic » et fait de plus en plus d’ombre à
la cravate en pointe, beaucoup plus formelle mais qui permet tous les coloris et motifs. Et si on mixe les deux, on tombe sur la cravate tricotée… en pointe qui suscite un réel engouement.


MOCASSINS ET COSTUME : EST-CE VRAIMENT COMPATIBLE ?

Oui mais tout dépend du costume ! Chaussure chic et décontractée, le mocassin se prête naturellement à des tenues dépareillées et ne supporte, pour rester dans l’esprit sportswear, que des costumes déstructurés et ajustés, en coton, non doublés et à épaules naturelles. Les modèles Sydney en version suede de Crockett & Jones ou Lupin d’Aubercy s’accoupleront sans peine avec un costume Boglioli ou Scalpers. Le couple mocassin-costume, c’est l’allure en toute légèreté !


LE JEAN : BRUT OU DÉLAVÉ ?

Le jean brut présente les mêmes bienfaits qu’une belle paire de chaussures : bien entretenu, il se bonifie avec le temps ! Peu confortable au départ de par sa rigidité, sa couleur unie allonge la silhouette et autorise toutes les tenues. Le jean délavé ou « stone-washed » apporte quant à lui un confort immédiat mais reste limité à des looks plus street, casual ou workwear. Parfait, porté retroussé, avec un tee-shirt uni, un blouson A1 ou une veste militaire. Jacob Cohën, Gustin, Edwin ou Momotaro sont des références sûres.

Si vous avez aimé, partager
Article par Patrice Brandmeyer
Dans la même
rubrique


8 Questions de style fondamentales lire
8 Questions de style fondamentales lire
Peut-on se passer de tongs ? lire
Quelle coupe de jean : mode d’emploi lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #133



Commander Montres #113

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique