Style > Chaussures
écrit le 7 septembre 2020
modifié le 9 septembre 2020

Le bichonnage

Prendre soin de ses souliers est tout un art ! Quatre maisons et quatre concepts différents pour attaquer la rentrée du bon pied.

©Calcéophile


©Calcéophile

SALON-CIREUR MOBILE

©Reflets de Cuir

Fondateur de Reflets de cuir, David El Hayani récupère vos souliers en Morris Minor Traveller 1965, chez vous ou au bureau. Passionné de cuir et de beaux souliers, il a développé un concept de salon-cireur mobile qu’il met à la disposition des entreprises (Gentlemen 1919, Royal Quartz, etc.) mais aussi des particuliers.

Au programme, nettoyage, bichonnage, glaçage, changement de couleur mais aussi toutes les prestations de cordonnerie nécessaires. On peut également lui confier sacs et maroquinerie, il fait des miracles !

Pour fêter ses 2 ans d’existence, il lance un service premium avec un cahier des charges encore plus exigeant. Finitions plus poussées, nouvelles options de cordonnerie, délais optimisés… Bref, l’excellence à fleur de peau.


L’APÉRO-BICHONNAGE

Le Calcéophile, spécialiste des souliers patinés à la demande, invite ses clients et amateurs à un « apéro-bichonnage ». Après un verre et quelques amuse-bouches, chacun, doté de sa paire à bichonner (qui peut provenir de n’importe quelle marque), revêt un tablier en cuir et au boulot !

Rémi Jallat, le fondateur, enseignera les rudiments de l’entretien des chaussures : comment les cirer, les crémer, les glacer et tous les bons conseils pour en prendre soin. C’est convivial – « tout le monde échange sa carte », raconte le patron – et c’est gratuit. Pour un bichonnage plus complet, il est possible de laisser sa paire sur place.

Le Calcéophile retendra le cuir, lui appliquera un lait nourrissant et fera procéder aux actes de cordonneries nécessaires, du fer encastré au ressemelage.


COIFFAGE-GLAÇAGE

Au Cercle Delacre, on va se faire coiffer, tailler la barbe, masser, manucurer… On peut aussi faire bichonner ses souliers grâce au talent de la maison Devoirdecourt et son service « Sublime du Cuir ».

Pendant le soin, on confie à l’un de leurs experts ses chaussures (ou sneakers) en échange de petits chaussons en éponge et on les récupère comme neuves à la fin. Beau de la tête aux pieds ! Un entretien complet comprenant la mise à nu du cuir, l’application d’une crème nourrissante, le changement de lacets et le glaçage.

On peut aussi déposer plusieurs paires pour des actes de cordonnerie plus poussés mais aussi des sacs à main ou un manteau, dès lors qu’il y a une peau à sublimer.

©Cercle Delacre


LE « SHOE-BOUDOIR »

Paulus Bolten, dandy à la désinvolture rock – il fait d’ailleurs partie des figures du livre de Rose Callahan We are Dandy – entretient, répare et embellit vos souliers, sneakers et articles en cuir (même celui des voitures ou des side-cars) depuis son « shoe-boudoir » situé au coeur du XVIe.

Ici, c’est le repaire des passionnés de souliers et de cuir désireux d’une patine dans les règles de l’art. Car Paulus – ascendant artiste patineur– est bel et bien le pionnier dans le domaine. Passionné depuis plus de 25 ans, il donne des cours de glaçage (inscription : WeCanDoo.fr) et propose des stages d’été « spécial patine » à Vierzon, son fief (du 15 juillet au 15 août).

Paulus Bolten. ©Rose Callahan, We are Dandy

Si vous avez aimé, partager
Article par Hélène Claudel
Dans la même
rubrique


La folie des beaux sneakers lire
Le Cordonnier Vert lire
Le rose : La couleur qui fait mâle ? lire
Questions de style lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #144



Commander Montres #121 Automne 2020

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique