Style > Mode & codes
écrit le 4 novembre 2019
modifié le 4 novembre 2019

Comment bien choisir ses lunettes : Les 7 conseils de Frédéric Beausoleil

Artiste lunetier depuis plus de 30 ans, il a fondé la marque du même nom et dirige aujourd’hui les créations d’Acuitis. Autant dire qu’il a « l’oeil ».

Photographie ©Acuitis


Photographie ©Acuitis

I – BIEN SE FAIRE CONSEILLER

Que ce soit en optique ou en solaire, la première règle est de se méfier de ses propres préjugés. On va parfois se bloquer à l’innovation et à l’originalité parce qu’on a une certaine image de soi. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas hésiter à se faire conseiller par un opticien.

Il permettra de sortir de ce regard sur soi-même qui est souvent biaisé. S’il est passionné et qu’il fait bien son métier, lui seul arrivera à composer cette musique entre le visage et les lunettes, à révéler une personnalité, voire à créer une « gueule ».

II – PENSER DURABILITÉ ET CONFORT

Il faut ensuite s’intéresser aux matériaux. Penser confort, écologie et durabilité. Au pétrole, on va préférer des matières naturelles et recyclables comme celles que nous développons chez Acuitis : la fleur de coton (l’acétate), le bois, le magnésium, le carbone, l’huile de ricin et bientôt… les filets de pêche (on vous en reparlera très bientôt).

Avoir une démarche intellectuelle et humaniste dans ses achats est indispensable aujourd’hui. Y compris en ce qui concerne ses lunettes. La correction optique à apporter va également orienter le choix de la matière.

Par exemple, pour masquer l’épaisseur du verre de leurs lunettes, les myopes vont privilégier des montures petites en bois ou acétate, plutôt que celles conçues dans un métal trop fin.

III – NE PAS ÉCOUTER LES VISAGISTES

Design graphique ©Thu-Huyen Hoang

Dire que les lunettes rondes ne vont pas aux visages ronds, c’est faux et surtout ça participe à la dictature du commun, à l’uniformisation du style !

Choisir ses lunettes, c’est affirmer sa personnalité. Il faut aller jusqu’au bout de ses envies, il faut oser !

L’important, comme pour un costume, ce sont les justes proportions : l’écart temporal des lunettes doit être le même que celui de vos tempes ; la taille du pont adaptée à celle de votre nez et le cercle de la lunette à votre écart pupillaire.

Si ces trois paramètres sont respectés, vous pourrez porter parfaitement du rond, du carré, n’importe quelle forme.

IV – CHOISIR LA BONNE FORME

Les lunettes n’échappent pas au phénomène des tendances. Après la tyrannie du rectangle, les formes plébiscitées aujourd’hui sont les rondes, les pantos et les carrées. Toute la subtilité pour l’opticien sera de trouver le bon équilibre entre les contraintes techniques liées aux verres et les modes du moment. Un compromis indispensable pour se sentir bien, confortable et en accord avec son choix de monture.

V – TROUVER SON STYLE

En général, les porteurs de lunettes prolongent l’esprit de leur garde-robe. Un homme classique choisira des marques sages comme Oliver Peoples, Lunor et des montures façon écaille ou or jaune de petite taille. Mais il peut très bien se permettre des montures plus épaisses et plus larges chez des marques de créateurs comme Mykita, ic! berlin, Anne & Valentin.

Certains préféreront un modèle vintage des années 60 ou détourner une solaire griffée en optique. Rien n’est figé. Même vêtu d’un costume classique, il est possible de jouer l’originalité et de se créer une « gueule ».

Dans tous les cas, les options sur-mesure et de personnalisation sont aussi à envisager pour avoir une paire unique et totalement à son goût. Chez Acuitis, tout est customisable jusqu’à la gravure de son nom ou de ses initiales.

VI – VARIER LES PLAISIRS

Si vous avez un style, rien ne vous empêche de jouer avec ses différentes facettes. Les lunettes, même optiques, sont aussi un accessoire de mode. Un jour ce sera une pantos en corne brune, le lendemain une ronde bimatière rouge. Faites-vous plaisir ! J’ai créé pour Acuitis une collection de lunettes « créateur » à prix tout doux…

VII – ADAPTER LES VERRES AUX ÉCRANS

Il est important de choisir les verres en fonction de vos activités. Pour les presbytes qui passent 6 ou 7 heures devant un écran, des verres progressifs normaux ne suffisent pas. Il faut des verres de proximité multifocaux spécialement étudiés pour des distances de 30 à 120 cm.

Avec la multiplication des écrans (tablettes, smartphones, etc.), les verres au traitement anti-lumière bleu sont aussi indispensables. Ce n’est pas juste du marketing. La lumière bleue est responsable du vieillissement de la rétine et du cristallin. Il faut donc les protéger.

Design graphique ©Thu-Huyen Hoang

Si vous avez aimé, partager
Article par Hélène Claudel
Dans la même
rubrique


Club Monsieur : un parcours d’élégance aux Dandy’s Nights lire
Comment rester chic au sport d’hiver lire
130 ans de rayures et de savoir-faire lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #139



Commander Montres #117

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique