écrit le 28 mars 2019
modifié le 5 avril 2019

Bien servir le vin

Pour un dîner réussi, soignez les accords avec les mets, puis préparez vos vins, dans l’idéal la veille. Une préparation attentive les optimisera pour le bonheur de vos invités.

Carafe Black Tie Amadeo en verre soufflé bouche (Riedel), ainsi que le verre à dégustation « vin rouge », conforme à l’INAO*.

C’est la veille du dîner qu’il faut descendre à la cave, pas 20 minutes avant que les invités n’arrivent. Enfin… si vous aimez le vin et que vous tenez à honorer vos amis. Si pour un petit dîner, on peut se contenter d’un seul cru – attention prévoir suffisamment de bouteilles –, dès que l’on a affaire à des connaisseurs, il faut proposer un vin rouge et un vin blanc.

AU MINIMUM UNE HEURE AVANT

Les blancs se boivent frais entre 8 et 12°C et on les prépare en les plaçant la veille au réfrigérateur, couchés bien sûr. Les rouges, bordeaux, bourgognes, ou exotiques, se boivent eux, à température ambiante ou très légèrement inférieure (chambrés). On prendra soin de les déboucher au minimum une heure avant. L’opération doit se faire soigneusement en laissant le col parfaitement découpé. On vérifiera l’état du bouchon en le humant.

La gamme Grape, ici avec le verre à pinot noir (à gauche) et le verre à riesling (à droite). Le tout Riedel.

Une hésitation, un doute, on goûte. Pour un vin ancien, on observera le niveau. Si le vin est à « l’épaule », attention ! Si vous décidez de le carafer, faites-le seulement une heure avant pour un vin d’un millésime un peu ancien, 2 à 3 heures pour un plus jeune qui s’améliorera beaucoup.

RESTEZ DISCRET

Cette habitude est aussi élégante que pertinente d’un point de vue gustatif. Dans ce cas, laissez les bouteilles sur la desserte et bien sûr ne vous vantez pas, ni dans un sens « ce haut-brion vaut une fortune » ni dans l’autre « c’est un petit bordeaux que j’achète pour 3 fois rien ! ».

Restez discret et surtout pas de dégustation ostentatoire façon œnologue ou journaliste viticole. Restez discret si un de vos invités se montre curieux, répondez sobrement. À table, il y aura autant de verres que de vins servis et un verre à eau : toujours le plus grand et toujours à gauche. Le rouge se remplit aux deux tiers, le blanc au tiers.

Certains amateurs pousseront le raffinement jusqu’à mettre des verres agréés INAO* dont certains sont spécialement étudiés pour chaque vignoble mais bon, le Baccarat de votre grand-mère est encore de ce qu’il y a de plus chic.

*INAO : Institut National de l’Origine et de la Qualité

Si vous avez aimé, partager
Article par François-Jean Daehn
Dans la même
rubrique


Bi-matière lire
Bien-être : ma rentrée détox lire
3 jours d’un élégant à Naples lire
Ma cave idéale pour 2019 lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #136



Commander Montres #Hors-Série Collectionneur 2019

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique