montres > Air du temps
écrit le 10 avril 2020
modifié le 6 mai 2021

Ce soir, on va à l’opéra !

Pour les mélomanes, la plupart des grandes institutions musicales donnent un accès gratuit et illimité à leurs concerts. De New York à Berlin en passant par Paris, Munich ou Vienne, profitons de ce confinement pour redécouvrir des grands classiques depuis chez soi. Et pourquoi pas en smoking ! Cliquez et montez le son !

Le Barbier de Séville à l’Opéra de Paris

LE PLUS BURLESQUE : Le Barbier de Séville à l’Opéra de Paris 

S’inspirant de la comédie de Beaumarchais, Gioachino Rossini en conserve toute la fougue pour créer ce bouillonnant « opera buffa ». Sous la direction musicale de Carlo Montanaro, on se laisse aller à l’élan burlesque de la musique rossinienne. Un concert disponible jusqu’au 12 avril ici.

Dans À(re)voir, L’Opéra de Paris donne accès à de nombreux autres représentations  : comme le ballet romantique Giselle d’Adolphe Adam ou les symphonies de Tchaïkovski.


 

Gautier Capuçon et Yuja Wang à la Philharmonie de Paris.

LE PLUS TUMULTUEUX : La sonate de Franck à la Philharmonie de Paris

Une des plus connues du répertoire violon et piano interprétée par deux stars de la scène internationales, le violoncelliste Gautier Capuçon et la pianiste chinoise Yuja Wang. On écoute par là


 

Le chef d’orchestre Simon Rattle menant Strauss et Beethoven à la Philharmonie de Berlin.

LE PLUS CLASSIQUE : Strauss et Beethoven à la Philharmonie de Berlin 

Il suffit de s’inscrive et vous avez accès à toutes les archives live du Berliner Philharmoniker. Vous aurez la joie d’écouter notamment le Concerto pour hautbois de Richard Strauss et l’unique oratorio de Ludwig van Beethoven, Le Christ au Mont des Oliviers. On écoute par là.


 

Parsifal, l’oeuvre de Wagner à l’Opéra de Vienne.

LE PLUS LYRIQUE : Parsifal de Wagner à l’Opéra de Vienne

Le dernier chef d’œuvre du compositeur dirigé par Adam Fischer en direct du Wiener Staatsoper dans une mise en scène très contemporaine et conceptuelle. On écoute par là.


 

L’Elisir Amore à l’Opéra de Munich.

LE PLUS JOYEUX : L’Elisir d’Amore de Donizetti à l’Opéra de Munich

Parmi de nombreuses œuvres en accès libre, un opéra en 2 actes traditionnel de la commedia dell’arte, drôle et poétique. Vivant et vibrant. On écoute par là.


 

Ambrogio Maestri dans le vaudeville opéra Falstaff au Met de New York.

LE PLUS DRÔLE : Falstaff de Verdi au Metropolitan Opera de New-York

Le Met diffuse également ses propres archives, des spectacles grandioses avec une représentation différente chaque soir. Rendez-vous en ligne à 19h30 (0h30 heure de Paris), les vidéos seront accessibles durant les 24 heures qui suivent leur diffusion. On écoute ici.


 

LE PLUS TRAGIQUE : Barry Lyndon par l’Orchestre Philharmonique de Radio France

Toutes les musiques du film de Stanley Kubrick sorti en 1975 réinterprétées sous la direction de Nicolas Altstaedt lors d’un concert donné le 17 mars 2019 à l’Auditorium de la Maison de la Radio. On écoute par là. 


 

LE PLUS HYPNOTIQUE : Yann Tiersen dans les Release Party d’Arte Concert

Le concept des Release Party est d’inviter un artiste à interpréter son album dans son intégralité. Depuis l’Île d’Ouessant où il habite, Yann Tiersen nous invite à découvrir son dernier disque.
Si vous avez aimé, partager
Article par Françoise Philippe
Dans la même
rubrique


10 montres de plongée lire
montres magazine printemps
Montres Magazine disponible en ligne sur Monsieur.fr lire
Un jour une photographie lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur 151 (en version digitale)



Commander Montres 125 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique