écrit le 1 juillet 2020
modifié le 1 juillet 2020

Le fisherman hat : À la pêche au cool

Histoire

Il protège ceux qui aiment la pêche au gros des intempéries et des méfaits du soleil. De l’élégant couvre-chef en feutre orné de plumes du pêcheur à la mouche, au suroît en ciré jaune inventé dans les années 1960 par Guy Cotten, les chapeaux de pêcheur sont multiples ; parfois chics, comme les accessoires outdoor de l’Américain L.L. Bean, et toujours pratiques. Ils se font même technologiques. La marque bauloise Soway l’a rendu anti-UV et infrarouges, un chapeau tellement performant que Loïck Peyron l’a adopté et a participé à l’élaboration de deux modèles. Pour le navigateur, « on n’a pas fait mieux depuis l’invention du soleil ! ».

Caractéristiques

Tantôt à large bord rigide, tantôt mou pour épouser le regard (comme un bob), le chapeau de pêcheur dispose d’une attache autour du cou pour ne point s’échapper en même temps que la prise du jour. Les modèles Soway disposent quant à eux d’une protection UV50+, d’une technologie anti-infrarouges qui rejette la chaleur, le tout pour un poids plume de moins de 100 grammes.

Inconditionnels

Paul Thomas Anderson, Jack Nicholson, Leonardo DiCaprio, Loïck Peyron.

Si vous avez aimé, partager
Article par La Rédaction
Dans la même
rubrique


Le feutre lire
Le gilet 20 poches Hollington : Le style mains libres lire
La Murph d’Hamilton : La montre qui sauva le monde lire
Le coupe-vent Sease : Yachting couture lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur 150 (en version digitale)



Commander Montres 125 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique