écrit le 6 juillet 2021
modifié le 8 juillet 2021

Eaux légères

Exit les parfums lourds et capiteux. Tout comme notre dressing, l’été les fragrances s’allègent. On choisit des notes fraîches et peu concentrées pour un sillage tout en subtilité.

La Cologne qui crépite

Imagination, la dernière création de Jacques Cavallier Belletrud pour Louis Vuitton mélange les agrumes traditionnels des colognes – bergamote, cédrat, orange – au thé épicé et à l’ambre gris. Une eau superbe, légère, à peine sucrée et à la fraîcheur hespéridée mais qui sait garder de l’épaisseur. Attention, votre femme risque de vous la chiper. 100 ml, 225 €.


Au cœur de la Calabre

Direction les vergers de bergamotes de la Calabre. Ici, les artisans pratiquent encore la technique de la « spugnatura » (extraction à l’éponge). Ils frottent à la main l’écorce sur des éponges de mer qui en absorbent toute l’essence. Ensuite, ils la pressent pour recueillir le précieux liquide. Résultat : un sillage aux mille nuances que l’on retrouve dans Bergamotto di Calabria La Spugnatura, l’édition limitée signée Acqua di Parma. 100 ml, 130 €.


Cocktail de l’été

Blue Gin, c’est un jeu de mot entre le coton souple d’un denim et la fraîcheur des glaçons qui fondent au contact du gin. C’est aussi la dernière fragrance d’Alberto Morillas, maître parfumeur et fondateur de Mizensir, basée sur des notes vives de genièvre et de baies noires, les ingrédients avec lesquels on prépare ce spiritueux. Un aromatique épicé parfait pour l’été. Cheers ! 100 ml, 190 €.


 

Green Fizz

Green Lover, le dernier parfum signé Maïa Lernout pour Lolita Lempicka, est une cologne pétillante aux accents chauds, parfaite pour se rafraîchir le soir, loin des parfums masculins stéréotypés. La mandarine verte s’associe au « Green Fizz » – mix de baies de genièvre et de feuilles de menthe verte et poivrée – pour finir sur la vanille et le musc. 100 ml, 79 €.


Si tu vas à Rio…

Avec cette nouvelle eau de toilette de la collection Vintage de Granado, créée à l’occasion des 150 ans de la maison brésilienne, on voyage à Rio, sur la plage de la baie de Guanabara face au Corcovado et au soleil qui nous caresse la peau. C’est tout juste si on n’entend pas la bossa nova de João Gilberto. D’ailleurs, « Bossa » est le nom de cette eau légère dont les notes d’agrumes et de mer se mêlent aux senteurs de fleurs, de lait coco et de musc. Une partition qui sent bon l’été. 100 ml, 58 €.


 

Hommage à la Méditerranée

Dans la famille des colognes d’Hermès, demandez L’Eau de Néroli Doré, une des dernières créations de cette collection de six fragrances toute en fraîcheur. Dans cet opus, Jean-Claude Ellena, l’ancien nez de la maison, rend hommage à la Méditerranée et à ses senteurs de fleurs d’oranger dont le néroli en est l’essence. Une odeur de soleil légèrement relevée grâce à une épice rare en parfumerie, le safran, aussi appelé l’or rouge. 100 ml, 92 €.

Si vous avez aimé, partager
Article par Hélène Claudel
Dans la même
rubrique


EATALY ENFIN À PANAME ! lire
Écran, mon bel écran lire
Écran, mon bel écran lire
Les sandales : oui ou non ? lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #149 (version digitale)



Commander Montres Magazine #124 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique