Style > Mode & codes
écrit le 26 août 2021
modifié le 26 août 2021

C.P. Company x Sebago : pour les Paninari d’aujourd’hui

Pour célébrer ses 50 ans, la maison italienne enchaîne les collaborations et pièces inédites. Démonstration avec Sebago dont le partenariat évoque le style des Paninari, ces jeunes bourgeois milanais des années 80.

C.P. Company fête ses 50 ans à travers une série de collaborations exclusives. Chaque mois, tout au long de l’année, c’est une nouvelle pièce « spéciale » que l’on découvre, reflétant les valeurs d’innovation et de tradition qui ont toujours été au cœur de l’ADN de cette marque italienne fondée par le génialissime Massimo Osti, ingénieur prolifique que certains voient comme l’inventeur du sportswear urbain.

« J’ai toujours considéré que mes vêtements devaient répondre à des besoins réels », estimait-il.

Après la collection consacrée à l’artiste italien Lucio Dalla (Chapitre 1), la création d’une statue en porcelaine (Chapitre 2), la collaboration avec le spécialiste du streetwear Patta (Chapitre 3) et l’édition de la première monographie dédiée à la marque (Chapitre 4), revenons sur les deux chapitres qui ont animé notre été et qui vont, à coup sûr, égayer notre rentrée.

D’abord, la collection capsule de tee-shirts imprimés des grands moments de la marque — du Flatiron Building, l’emplacement de la toute première boutique C.P. Company, à la Mille Miglia qui constitue un des symboles de la créativité du fondateur puisqu’il imagina pour cette course de voitures anciennes, en 1988, la fameuse veste à lunettes intégrées dans la capuche – aujourd’hui modèle iconique surnommé la « Goggle Jacket ».

STREETWEAR ITALO-AMÉRICAIN DES ANNÉES 80

Mais c’est surtout la collaboration avec Sebago qui a retenu notre attention. En effet, dans les années 80, la jeunesse bourgeoise milanaise affectionnait particulièrement ces deux marques qu’elle portait ensemble laissant émerger un streetwear italo-américain au summum de la hype.

Le blouson coupe-vent M.t.T.N. de C.P. Company x Sebago.

Ces gamins de bonne famille étaient surnommés les « Paninari » – sans doute parce qu’ils traînaient devant les sandwicheries aux alentours du Duomo. Cheveux gominés, Vespa vrombissantes, ils se plaisaient à mélanger leurs griffes  italiennes – Trusarti, Stone Island, CP Company – avec celles qui les faisaient rêver aux États-Unis – en tête, Levi’s, Timberland… et Sebago.

Rien d’étonnant donc à ce que C.P. Company fasse aujourd’hui référence à cette sous-culture de la mode italienne dont le style continue d’être inspirant aujourd’hui, pour commémorer son anniversaire. Le résultat de cette collaboration italo-américaine ? La réédition d’un blouson en coton et nylon datant des années 80 et présentant un processus de teinture particulier ainsi que le lancement d’une dockside, là aussi, surteinte manuellement. Deux pièces qui sauront séduire les Paninari d’aujourd’hui qu’ils habitent à Paris ou en Italie.

Les Docksides surteintes à la main C.P. Company x Sebago.

Si vous avez aimé, partager
Janis Burton
Dans la même
rubrique


Bon plan : Vintage lire
Ça glisse ? lire
Les indispensables de l’été lire
Lorenzo Cifonelli et l’American 1921 lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur 150 (en version digitale)



Commander Montres 125 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique