montres > Air du temps
écrit le 1 septembre 2021
modifié le 2 septembre 2021

Lorenzo Cifonelli et l’American 1921

Par son style, Lorenzo Cifonelli, maître tailleur de la maison éponyme, se démarque. C’est un des hommes les mieux habillés du monde. Un des plus originaux aussi dans le choix de ses accessoires comme de ses montres. Depuis deux ans, c’est une magnifique centenaire qui a pris son cœur. L’American 1921 de Vacheron Constantin. Une « driver’s watch » que Gatsby (le Magnifique) n’aurait pas reniée…

American 1921, versions en or gris, boîtiers en 36,50 et 40 mm.

De New York à Paris ou même Genève, les années 20, surnommées à juste titre les Années folles, restent marquées par une créativité débridée, une soif de vivre intensément. Dans tous les domaines, de la mode aux arts décoratifs, des créateurs et des artistes, des peintres et des écrivains ont bouleversé leur époque. Francis Scott Fitzgerald, avec son roman The Great Gatsby, incarnera cette décennie qu’on pourrait comparer à la course folle d’une automobile terminant dans un précipice avec la « Grande Dépression ». Mais nous n’en sommes pas là. Au début des années 20, un jeune New-Yorkais, aussi insouciant que fortuné, commande à la vénérable manufacture Vacheron Constantin une driver’s watch, dont la lecture diagonale permet de lire l’heure sans tourner le poignet et donc sans lâcher le volant. Ceux dont la conduite en Bugatti est chose courante ou encore des lords comme Gatsby, en comprendront l’utilité.

La croix de Malte, emblème de Vacheron Constantin et son millésime sont brodés main au fil d’or.

Dans les ateliers de Vacheron Constantin naît alors un dessin extrêmement réussi, un boîtier de forme coussin dans lequel le cadran (rond) est décalé, midi étant à 11H30 et le remontoir comme perché au-dessus du chiffre 12. Une pièce à l’esthétique à nulle autre pareille, d’une élégance foudroyante. Cette montre fait penser à une Bugatti Atlantic ou même à une Hispano-Suiza. On imagine volontiers Scott Fitzgerald sirotant un Martini à la terrasse des Belles Rives, une American 1921 au poignet… Est-ce son histoire, son dessin, la beauté de son mouvement manufacture qui ont séduit Lorenzo ? Les trois certainement. Depuis que l’American 1921 est entrée dans sa vie, il ne la quitte pas. Le grand tailleur à la clientèle internationale en a fait son talisman. Elle lui a même inspiré une nouvelle veste sport dans un incroyable jersey japonais de couleur crème, jusqu’à la forme des poches qui reprend le dessin de la boîte et de son cadran décalé. Sur la manche, les brodeuses de la maison ont repris à la main la croix de Malte, emblème de l’horloger et le nom de la pièce fétiche American 1921 est brodé au fil d’or. Réservée à la grande mesure, la sport jacket American 1921 vous donnera une allure folle, quel que soit le look que vous adoptiez, semi-formel avec pantalon gris, chemise blanche et cravate ou plus casual avec jean et chemise ouverte.

American 1921, collection Excellence Platine.


American 1921 : une montre centenaire

Créée en commande spéciale en 1921, l’American 1921 sera fabriquée à seulement 24 exemplaires entre 1921 et 1929. Ces premières éditions, au boîtier contenu de 31,5 mm de diamètre, sont évidemment très recherchées des collectionneurs. En 2008, la manufacture relancera l’American 1921 dans un boîtier de 40 mm en or rose. Cette réédition connaîtra un vif succès. Elle sera suivie d’une édition en platine 950 en 2016, puis dans un boîtier de 36,5 mm à partir de 2017. En 2021, à l’occasion de son centenaire, l’American 1921 se décline en deux nouvelles versions : une série limitée de 100 pièces dans la collection « Excellence Platine » (d’ores et déjà prévendues) et une version en or gris en 36,5 et 40 mm de diamètre, qui vient compléter la version en or rose toujours au catalogue. Toutes sont équipées du calibre manufacture à remontage manuel 4400AS. Point culminant des célébrations, la reconstruction à l’identique avec les techniques de l’époque d’une réplique unique de la pièce originale par l’atelier de restauration et le département Patrimoine de la manufacture. Le calibre original de 11 lignes a pu aussi être reconstruit au prix d’efforts et de recherches particulièrement complexes. La boîte reprend les côtes exactes de la pièce originale de 31,5 mm de diamètre, réalisée par un orfèvre maison dans le même alliage (or jaune 18K 3N). Seule une gravure laser sur le fond du boîtier, pour raison douanière, distingue cette American 1921 « pièce unique » de son ancêtre. Un projet et une réalisation que seule une manufacture comme Vacheron Constantin pouvait entreprendre.

L’American 1921 originelle et sa réédition créée à l’identique en 2021.

Si vous avez aimé, partager
Article par François-Jean Daehn
Dans la même
rubrique


Longines Spirit : Le temps des pionniers lire
Lornet, ou le réveil français lire
C.P. Company x Sebago : pour les Paninari d’aujourd’hui lire
L’Élégance au golf lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur 150 (en version digitale)



Commander Montres 125 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique