écrit le 17 novembre 2021
modifié le 18 novembre 2021

Barbour for ever : comment re-waxer sa veste en coton huilée ?

À travers « Wax for Life », la maison anglaise célèbre le centenaire de son service « re-wax ». Au programme : « re-cirage » de ses iconiques vestes en toile huilée mais aussi réparation et upcycling. Une façon de rappeler son engagement pour la durabilité.   

Modèle Beaufort avant (gauche) et après (droite) le re-wax.


Modèle Beaufort avant (gauche) et après (droite) le re-wax.

Depuis sa fondation en 1894, Barbour place la durabilité au cœur de ses valeurs. Il suffit de se rendre dans son usine, toujours située à South Shields, dans la petite ville côtière près de Newcastle, au nord-est de l’Angleterre, pour en attester. Une grande partie est dédiée à son service après-vente qui redonne vie à ses mythiques vestes huilées en provenance du monde entier. C’est que le coton waxé, très résistant, peut être, à la différence de nombreux synthétiques, facilement réparé et surtout réimperméabilisé.

Plus de 100 000 boîtes de cire

C’est en 1921 que le « re-wax » ou « re-cirage » est apparu au catalogue Barbour. Malcolm Barbour, le fils du fondateur, proposait ainsi à ses clients de re-huiler leurs vestes cirées en cuir soit en les renvoyant au SAV Barbour, soit en achetant une boîte de Beacon Oilskin Dressing pour réaliser eux-mêmes cette opération.

Un siècle plus tard, ce service reste inchangé, impulsé désormais par Margaret et Helen Barbour, respectivement les représentantes de la quatrième et cinquième génération.

Chaque année, plus de 100 000 boîtes de cire sont vendues et plus de 60 000 vestes sont renvoyées pour être réparées ou re-huilées soit à South Shields soit chez des experts Barbour agréés comme Les Ateliers du Grand Bégué ([email protected]). Une façon de faire durer sa Bedale, Beaufort et autres Durham Jacket, voire de les transmettre aux générations futures.

Des vestes en coton huilé iconiques, ultra pratiques et toujours dans l’air du temps. Pour découvrir l’étendue de la collection, rendez-vous sur le site de Champgrand, le spécialiste incontesté du vêtement en plein air depuis 1984. Elles y sont toutes présentées avec leur fameuse toile cirée qui ne demande qu’à être patinée par les années.

Une seconde vie pour son Barbour

D’autant que pour célébrer le centenaire du « re-wax », Barbour met à l’honneur son service à travers la campagne « Wax for Life ».  Plus que jamais d’actualité à l’heure de l’urgence écologique où chaque réduction d’empreinte environnementale est une victoire, la maison anglaise incite ainsi ses clients à re-cirer ou faire réparer leur veste pour en préserver la couleur, le tissu et la longévité.

Ce programme comprend également le Barbour Re-Loved, une opération d’upcycling permettant aux clients de se débarrasser de leurs anciennes vestes. Ces dernières seront alors réparées et restaurées afin qu’une seconde vie s’offre à elles.


COMMENT RE-WAXER SA VESTE BARBOUR : LES 5 ÉTAPES

1/ Nettoyer sa veste à l’aide d’eau et d’une éponge.


2 / Faire chauffer la cire au bain-marie


3/ Appliquer la wax à l’aide d’une éponge


4/ Chauffer l’ensemble au sèche-cheveux pour retirer les excès de graisse et supprimer le côté trop brillant.


5/ Suspendre sa veste et la laisser sécher pendant 2 à 3 jours.

Pour ceux qui n’auraient pas compris l’opération « re-wax », le tuto : 

Si vous avez aimé, partager
Article par Louis Armel
Dans la même
rubrique


Bague à l’âme lire
Baroudeur urbain lire
Des souliers faits pour marcher… longtemps lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur 151 (version digitale)



Commander Montres 125 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique