écrit le 30 novembre 2021
modifié le 1 décembre 2021

Retour aux basiques

Revoir ses fondamentaux a toujours été une bonne chose. Y compris dans la mode qui mise, cette saison, sur un retour à l’essentiel. Cela tombe bien, chez Monsieur, nous ne cessons de mettre en avant  ces basiques faciles à vivre permettant à chacun de composer son style tout en constituant les fondations de sa garde-robe. Démonstration en image. 

Le Costume en flanelle grise

Indémodable, inusable… On le porte avec un pull col roulé noir pour davantage de style et de décontraction. Son plus fidèle représentant ? Gianni Agnelli.

Costume croisé 6 boutons en flanelle, Cifonelli. Pull col roulé en laine mérinos, Maison Montagut. Brogues Pembroke en cuir, semelles en caoutchouc Dainite, Crockett & Jones. Mi-bas en coton, Gallo chez Mes Chaussettes Rouges. Montre Tank Must, boîtier GM en acier, mouvement à quartz d’une autonomie de 8 ans, Cartier.


La Simplicité du costume gris

C’est le costume qu’il faut avoir. Avec lui, aucun « fashion faux pas ». Il se marie avec tout. Par dessus ? L’indémodable imperméable anglais, (de préférence à manches raglan).

Costume à motif prince-de-galles, veste 2 boutons en laine et cravate en grenadine de soie, Wicket. Chemise à col italien en popeline de coton, Daniel Lévy. Imperméable Mackintosh en version trois-quarts, chez Mettez. Mi-bas en coton, Gammarelli chez Mes Chaussettes Rouges. Richelieus en cuir Venezia, semelles en cuir, Berluti.


Le blazer croisé

Indissociable de la silhouette preppy, il est chic en toutes circonstances. Son meilleur allié ? Le pantalon en flanelle grise.

Blazer croisé 6 boutons en jersey de coton, pochette en coton, Crémieux. Chemise à col italien en toile denim, Daniel Lévy. Cravate en grenadine de soie, Wicket. Pull de cricket en cachemire et coton, Polo Ralph Lauren. Pantalon en flanelle, Cifonelli. Montre Heritage Classic Sector Dial, boîtier de 38,50 mm, mouvement automatique, acier sur bracelet cuir, Longines.


Le caban

Manteau emblématique des marins, le caban est aujourd’hui un incontournable de nos dressings. Indémodable, il sait mieux que tout autre vêtement s’adapter à l’air du temps. On l’adopte en format long, court et même revisité en tissu technique.

Caban en drap de laine, pull marin en laine mérinos, Saint-James. Sur-chemise en laine Paul & Shark. Tee-shirt en coton double retors, Impetus.


Le pantalon à pinces

Ça tombe bien, le pantalon à plis fait sont grand retour ! Il devient chic et décontracté – plus mode – avec un polo à manches longues.

Polo en cachemire de coton, Jean-Manuel Moreau. Tee-shirt en coton double retors, Impetus. Pantalon BZV3 à double plis italien en laine, Zins. Casquette gavroche en velours milleraies, Stetson.


La veste en tweed

Elle se porte de préfèrence à la campagne mais on aime aussi son côté « rustique-chic » à la ville. Le combo parfait ? Avec le pull Fair Isle si cher au prince de Galles, Edward VIII.

Veste Beaumont à 3 boutons, en tweed, avec martingale, Artumès & Co. Chemise à col italien en popeline  de coton, Daniel Lévy. Gilet Fair Isle en laine, boutons en cuir tressé, Polo Ralph Lauren. Jean en toile denim, Eden Park. Chukkas en snuff suede, cousu Goodyear, semelles en cuir, Crockett & Jones.


Le blouson en cuir

Porté sur un costume ton sur ton, le blouson en cuir d’inspiration aviateur s’assagit. Il perd son côté rebelle et donne un twist à la silhouette.

Blouson en cuir de veau patiné Nero Grigio, doublure en Jacquard Scritto , costume en laine, pull col roulé en laine. Le tout, Berluti. Montre Reverso Tribute Monoface Green, boîtier en acier de 45,6 x 27,4 mm, mouvement mécanique à remontage manuel, Jaeger-LeCoultre.


Look denim

Ensemble ou séparés, le jean et la veste denim passent partout… Surtout, l’un comme l’autre offre à la silhouette ce petit supplément de cool propre à l’élégance désinvolte. Son plus fidèle représentant ? Steve McQueen (et oui encore lui).

Veste manches chemise en denim, Hollington. Pull à rayures en laine, Paul & Shark. Pantalon en toile denim, Tramarossa chez Sirecci. Gilet en laine, fermeture à zip, Maison Montagut. Veste en toile enduite, Barbour. Nouvelles sneakers rétro running 574, emblématiques des années 80, en suède et mesh, New Balance.


Le blouson « Harrington »

L’authentique est en toile, mais on lui préfère sa version veau velours. C’est le blouson mi-saison par excellence qui s’accorde avec tous les pantalons qu’ils soient en velours côtelé ou à plis.

Blouson Jimmy en chèvre velours, Berteil. Chemise en coton Della Ciana, pantalon en velours milleraies Jacob Cohën, le tout chez Sirecci. Pantalon en toile denim, Tramarossa chez Sirecci. Ceinture argentine Formosa, Artumès & Co. Chaussures Michael, en veau velours, cousu Norvégien, semelles gomme, Paraboot. Montre Aquis Date Calibre 400, boîtier en acier de 41,5 mm, mouvement automatique, réserve de marche 5 jours, Oris.


La veste de travail

Né au XIXème siècle en même temps que l’industrialisation de nos sociétés, le bleu de travail ne cesse d’inspirer les créateurs de mode. Sorti de l’usine dans les années 70, il s’impose dans notre vestiaire comme un basique de l’élégance décontractée.

Authentique veste de travail en moleskine, une toile de coton robuste de par son tissage serré, Vetra. Polo en coton nid d’abeille et veste matelassée, Le Mont St Michel.

Si vous avez aimé, partager
Article par Par Hélène Claudel - Réalisation et stylisme : Thu-Huyen Hoang - Photo : Alain Delorme
Dans la même
rubrique


Rester chic quand il fait chaud lire
Retour vers le futur lire
L’indémodable col roulé lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur 152 (version digitale)



Commander Montres 126 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique