Tendance : 3 fragrances solides

Né en Égypte ancienne, le parfum solide est utilisé au Moyen Âge jusqu’au XIVe siècle avant la généralisation de la distillation par l’alcool. En 1925, Molinard crée le premier solide – les Concreta – à partir de cire végétale. Aujourd’hui, le baume parfumé revient et avec lui un nouveau geste.  

HAUTE PARFUMERIE

Connu pour ses parfums sur mesure, Henry Jacques a imaginé, sous le nom « Clic-Clac », un objet tel un briquet précieux. Une nouvelle gestuelle et un parfum-baume qui accueille les classiques du parfumeur – 50 déclinaisons aux ingrédients naturels – mais aussi les compositions inédites et sur mesure. En titane ou carbone, prix sur demande.


BOISÉ POIVRÉ

Diptyque s’inspire de la technique ancestrale de l’enfleurage – l’odeur des fleurs est capturée grâce à un corps gras – pour créer ses solides à poser du bout des doigts sur les points chauds du corps (cou, tempes, lobes, poignets, etc.). À tester, Philosykos, le boisé poivré de la maison, 52 €.


COLOGNES

Créé en 2013, Fulton & Roark ne propose que des colognes solides pour homme. Des boisées aux plus hespéridées, elles sont toutes très concentrées, à base d’huiles essentielles naturelles avec alcool. Un parfum personnel « pour ceux qui sont proches de vous, mais pas pour tout le bureau », d’après la maison. Env. 53 €.

les articles du moment