DS9, le vrai retour de la berline élégante

Avec son nouveau vaisseau dédié aux longs trajets lancé mi 2021 et proposé désormais en deux nouvelles versions et 3 motorisations hybrides rechargeables, le constructeur français DS étonne et puise dans son ADN, celle de ses illustres aînées, pour occuper avec un certain panache le segment des berlines de luxe. Le tout, à un prix raisonnable.

Quel plus beau terrain de jeu que le massif de l’Esterel et la région de Nice avec son frais mistral et  ses mimosas en fleurs pour découvrir et prendre en mains, en avant-première mondiale, la nouvelle berline premium de DS aujourd hui proposée dans deux nouvelles motorisations. Notre choix se porte sur la plus élégante et la plus sportive – « la plus Monsieur » – avec sa livrée bleu Midnight : la E-Tense 4X4 360 Performance +, 360 pour 360 chevaux avec transmission intégrale. Un auto qui mériterait d’être badgée « GT » tant elle conjugue parfaitement le confort feutré d’une grande berline statutaire et le dynamisme d’un coupé de Grand Tourisme.

Son poids s’oublie, la qualité reste

Ce qui nous frappe au premier abord, c’est sa dimension et son gabarit imposant : 4,93 m de long. Malgré un léger embonpoint sur la balance (près de 2 tonnes à vide), la DS 9 surprend pourtant dès les premiers tours de roues par sa maniabilité et sa réactivité sur routes escarpées.

À l’attaque dans le col du Testanier en mode Sport (un des 5 modes de conduite disponible) avec l’aide du boost électrique, la cavalerie est aux ordres et répond au ¼ de tour. Équipée d’un bloc hybride rechargeable à 4 roues motrices culminant à 360 CV avec un moteur électrique de 113 CV greffé sur le train AR, il ne vous faudra que 5,6 s pour passer du 0 à 100 km/h. Elle affiche ainsi clairement la couleur avec en ligne de mire les Audi A6, BMW Série 5 et Mercedes Classe E mais à des prix bien plus accessibles. Habilement positionné sur le segment inférieur, le D pour les connaisseurs, elle est ainsi commercialement très agressive vis-à-vis de la concurrence germanique.

Une montée en puissance mais aussi en autonomie

Cossue et élégante, elle sait se montrer à la fois ferme et confortable en mouvement. Sans doute grâce à la caisse soudo-collée pour éliminer l’ensemble des vibrations, surbaissée et posée sur des suspensions Active Scan très efficaces pour une conduite sans stress. L’amortissement se fait indépendamment, roue par roue, ce qui contribue à lui offrir aussi une assiette plus stable. Le tout avec une acoustique irréprochable mais qui nous coupe presque totalement du monde extérieur, le toit ouvrant très maniable nous permettant cependant de nous reconnecter facilement à la réalité.

Son secret : de nouvelles vitres feuilletées dotées d’un film acoustique à hautes performances. Et un siège diablement confortable et enveloppant dont un exemplaire trône en majesté, s’il vous plaît, dans le poste de commandement du Porte-Avions Charles de Gaulle pour le Commandant.

Destinée à de longs trajets, la DS9 embarque également des aides à la conduite indispensables : le DS Driver Attention Monitoring et la Night Vision. À noter pour l’anecdote un bridage électronique de la vitesse à 250 km/h avec la capacité d’atteindre 140 km/h sur la seule énergie électrique. Seul bémol, la DS9 n’est pas prévue en version break de chasse.

Du raffinement français a l’accent allemand

Avec son habitacle habillé d’Alcantara noir et de cuir Napa en provenance de Bavière, un matériau particulièrement souple et doux, tres réputé car provenant d’élevages s’épanouissant en totale liberté, le confort interieur est de haute volée. Le meilleur nécessite parfois quelques concessions. Et clins d’œil : les nouvelles jantes alliages 20 pouces baptisées « Munich » ayant, elles aussi, l’accent germanique. Côté acoustique, DS a opté pour la fine fleur de la haute-fidélité made in France en signant avec la maison stéphanoise Focal et son système Hi-Fi Focal Electra qui, avec ses 14 haut-parleurs, révèle un son d’une céleste pureté. Le constructeur équipe le centre de son tableau de bord d’une élégante montre rectangulaire B.R.M R 180 de fabrication française aux aiguilles ajourées, sa signature.

L’art et la manière

Assemblée à Poissy, cette berline en partage ainsi la philosophie mais aussi la technologie dans bon nombre de domaines. Notamment celui de la récupération de l’énergie quand vous écrasez la pédale de freins (10% de recharge tous les 50 freinages). DS vous offre également, et c’est assez addictif, la possibilité de contrôler l’efficacité de votre conduite en termes de consommation et de récupération d’énergie grâce à l’application exclusive « DS Energy Coach ».

Soulignons également l’implication de la marque dans de nombreux domaines d’excellence : les métiers d’art mais aussi la mode avec le défilé Coperni réalisé dans la lumière des phares des voitures. Une première d’autant que DS est le transporteur officiel de la Paris Fashion Week. Le présent mais déjà le futur avec le concept-car 100% électrique, DS E-Tense Performance, véritable laboratoire d’innovations et porteuse des futurs codes esthétiques de la marque. Plus que jamais « Spirit of Avant-garde » est son crédo.


Tarifs France

DS 9 E-TENSE 4×4 360 PERFORMANCE LINE + : 67 500 €

DS 9 E-TENSE 4×4 360 RIVOLI + : 70 400 €

En mode zéro émission, DS 9 E-TENSE 4×4 360 parcourt 52 kilomètres selon le cycle urbain WLTP


Par Nicolas Dumontier

les articles du moment