Le retour de la mythique WINDSURFER

Quasiment introuvable dans son état d’origine avec son wishbone en teck, la mythique Windsurfer revient, plus légère, plus performante, plus aseptisée aussi mais le charme demeure. On l’a testée en exclusivité pour vous sur le spot de l’Almanarre dans le Var.

Initié par l’association International Windsurfer Class Europe en 2016, cette renaissance est une bénédiction. C’est par un heureux hasard que la rédaction de Monsieur a récemment découvert qu’Edoardo Thermes, l’astucieux patron Italien de Windsurfer Europe, avait décidé de ressorti en juin 2018 « LA » planche de régates star des années 80 inventée par Hoyle Schweitzer et Jim Drake en 1967.

Presque la même mais en mieux

Beaucoup plus légère (15kg) et un peu plus large (+ 8 centimètres), elle a toutefois gardé sa longueur de porte-avions (3,66m soit 60 cm plus longue qu’une mini des années 80) et son allure éternelle avec un pont recouvert d’une pellicule Epoxy antidérapante bleue Roi type « coussinet » du plus bel effet. Moins glissante donc et dotée d’un noyau en polystyrène recouvert d’une enveloppe en polyuréthane, sa carène a été entièrement redessinée et lui assure désormais davantage de vivacité dans les manœuvres qu’autrefois.

Coté grément, tout est nouveau malgré les apparences. Exit le teck et la voile tendance « parachute », bienvenu à un wishbone dernier cri à poignet manuelle et à un mat carbone livrable en deux parties. La voile de 5,7 m2 est en mylar, le fabricant proposant un grand choix de combinaisons de couleurs ainsi qu’une vaste gamme d’accessoires logotypés Windsurfer, du numéro de course auto-collant à la housse de transport en passant par toute une série de tee-shirts frappés du très graphique logo… Attention cependant car l’addition grimpe vite !

Diablement précise au pré –aidée en cela par une dérive entièrement rétractable elle aussi redessinée –, elle est joueuse et vive et s’adresse à des purs régatiers par temps frais (des courses et un circuit existe en Europe) et réenchantera les nostalgiques de Robby Naish et de sa voile Rose US 1111, mais aussi les lecteurs de Wind magazine et les fans de l’inoubliable tube Ride like the Wind de Christopher Cross.

Une planche « deux en un » pour toute la famille

Idéal pour débuter car très stable, le flotteur se transforme en redoutable Paddle board en cas de manque de vent. Idéal pour cruiser le long de la côte à l’aide d’une pagaie en carbone noire aussi efficace qu’élégante. Accessible et amusante la nouvelle Windsurfer LT s’adresse ainsi à toute la famille et répond à toutes les envies « de 3 à 30 nœuds. »

Les planches Windsurfer sont fabriquées par la société Windsurfer Europe SRLS dans des usines en Thaïlande et en Chine. Elles arrivent ensuite en Europe dans les entrepôts italiens de la marque près de Rome. Attention toutefois aux delais de livraison en periode de Covid. Comptez entre 7 et 10 jours en temps normal dès confirmation de la commande – que ce soit pour les séries spéciales (la MISTRAL) ou le modèle classique LT.

Par Nicolas Dumontier


Infos pratiques

  • Dimensions : Longueur : 366 cm / Largeur : 74cm / Poids : 15 kg / Volume : 227 litres
  • Prix planche complète : 2 295 € /livraison gratuite vers les grandes villes européennes pour les commandes supérieures à 1 000 €.
  • En France, l’équipement Windsurfer peut également être acheté sur le site d’Aloha Store, spécialiste du Windsurf et basé près de Marseille. Pour toutes informations, s’adresser à Philippe Lavigne : p.lavigne@aloha-store.fr.
  • Pour Windsurfer Europe Srl, Facebook c’est ici, Instagram par là.
  • Pour IWCA Europe, Facebook, c’est ici, Instagram, par là.
     

les articles du moment