savoir-vivre > Bon vivant
écrit le 9 février 2021
modifié le 2 mars 2021

Boire le champagne autrement

 En vrai gentleman, il s'adapte à tous et à tout. Cinq idées pétillantes pour bousculer les codes du champagne. 

De Casanova à Poutine, de la célébration d’un mariage à la victoire de Jo Biden, sans compter tous les « happy birthday » à célébrer, une chose est sûre. Si on consomme tous du champagne, on ne le fait pas de la même façon, selon les époques, les êtres, les cultures, les événements, les habitudes et les lieux. Ce qui ne nous empêche pas d’alimenter toutes sortes de fantasmes sur ses vertus, tant on aime son côté festif et son élégance naturelle.

Il paraîtrait que, consommé avec modération bien sûr, il booste l’humeur (surtout la bonne) et augmente la libido. Bourré d’antioxydants – tant il contient de magnésium, de zinc et de potassium –, il réduit même le mauvais cholestérol et protège les vaisseaux sanguins en entraînant une diminution des maladies cardiaques. Olive sur l’apéro, c’est l’un des alcools les moins caloriques du marché. Normal qu’avec tout ça, on l’adore non ? Pour le déguster autrement, voici nos idées, pétillantes forcément !                

1 / GLACER LES VERRES AVANT DE LE SERVIR !

En les mettant au frigo une heure avant. Si les puristes grincheux soutiendront que cela crée des distorsions dans le dégagement du gaz et dans le caractère organoleptique du vin, nous on aime à la fois la surprise de l’intense fraîcheur et découvrir qu’un verre peut être aussi givré que nous !


2 / EN FAIRE LE NOUVEL AMI DE NOS « VISIO-APÉROS »

Afin de pouvoir le garder au frigo, une fois ouvert, plusieurs jours, sans que cela n’altère ni ses bulles ni son goût, il suffit d’investir dans un bouchon spécial pour vin effervescent, pratique, malin et économique. On en boit un verre en portant un toast à la fin du confinement et le lendemain on recommence avec un autre groupe d’amis.

Royale Réserve Non Dosé Philipponnat
Un champagne qui traduit sans fard la qualité et la précision d’un assemblage limpide aux notes citronnées.  L’absence de sucre lui donne de la vinosité
et une sensation de grande pureté. Une expérience ! (37,50 €).


3 / ON OSE LA RÉVOLUTION DE PALAIS

Exit le foie gras, le homard, le caviar, les huîtres ou les Saint-Jacques et même pas pour une raison d’économie, mais pour un vrai accord met et vin ! On s’arme de courage – surtout pour affronter le regard inquiet de la belle-mère – et on le sert avec des radis au beurre, des poireaux, du chou, des œufs mayo mais on ne fait pas n’importe quoi non plus, on choisit un champagne non dosé, c’est-à-dire sans sucre !

Brut Régence Brimoncourt
Ce vin galant séduit par sa fraîcheur, sa texture ronde et sa finale fruitée. Tandis que sa minéralité s’affirme en bouche et tonifie le palais pour mettre en avant une jolie structure portée par une belle longueur (31 €).     


4 / ENCORE MEILLEUR AVEC DU FROMAGE !

N’en déplaise aux Bordelais, on ne le dira jamais assez, le vin rouge associé au fromage est un mariage contre-nature ! Alors du blanc oui, mais pas n’importe lequel ! Du blanc de noir sur un brie de Meaux ou autre pâte molle croûtée fleurie, type Chaource, car il amplifiera l’effet de mousse en bouche. Tandis qu’un brut sur du chèvre ou du parmesan sera parfait. L’idéal est d’associer un champagne avec un fromage particulier. La seule faute de goût à ne pas commettre, c’est de tenter un accord avec les pâtes persillées type roquefort car la saveur est trop appuyée.

RSRV Blanc de Noir 2009 Mumm
Ce nectar inscrit dans la « Collection 100% Grand Cru » est réservé aux amateurs de Mumm et transite directement des caves à votre domicile au prix des Amis de la Maison ! Bienvenue au Club ! (60 €).

Barons de Rothschild Brut
Pure et subtile, cette cuvée gourmande, aux arômes de poire et de fruits secs, se démarque en bouche par une attaque vive et une mousse généreuse. Un champagne original et encore méconnu. Pour les plus exigeants. (49 € avec coffret).


5 / EN COCKTAIL DANS UN PALACE PARISIEN

Dès que le contexte le permettra, foncez dans un de ces havres de paix et dégustez le champagne autrement.

Au bar Le Gaspard de La Réserve !
Tinihau Moilon propose d’y goûter le « Haathee », son cocktail signature. À la fois pétillant et fruité, à base de Gin Bombay Sapphire, Martini Rubino, sirop de vin, jus de cranberry, citron vert et champagne maison. Et comme un plaisir ne vient jamais seul, c’est un chef doublement étoilé Jérôme Banctel qui signe tous les tapas qui l’accompagne.
Où : 42, avenue Gabriel, Paris VIII.

Au bar du Plaza Athénée
Lignes épurées et design stylé, ce bar très « haute-couture » séduit par son ambiance conviviale enthousiaste – et pas du tout coincée pour un palace aussi prestigieux. À découvrir, surtout le soir après 22 h, pour son animation avec DJ et ses délicieux tapas à partager servis dans une « food box ». Optez pour le cocktail Royal Champagne/framboise, 32 € tout de même, palace oblige.
Où : 25, avenue Montaigne, Paris VIII.

Bar du Plaza Athénée (Photo Romain Bouven)

Si vous avez aimé, partager
Article par Florence Hernandez
Dans la même
rubrique


Bien servir le vin lire
Ces vins de fête qui nous mettent tous d’accord lire
10 bonnes raisons de fêter la Saint-Valentin lire
Saint-Valentin 2021 : des idées cadeaux pour elle lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #147 (version digitale)



Commander Montres #122 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique