savoir-vivre > Les tables de Monsieur
écrit le 23 novembre 2018
modifié le 23 novembre 2018

Brach Paris

Le XVIe bouge encore, il n’est pas mort. La preuve par Le Brach, hôtel chic et cool, doublé d’un restaurant hype.

Signée Stark, la déco du Brach, en boiseries claires, lumières chaudes et bibliothèques croulant sous les collections de céramiques, argenteries ou livres, s’ouvre sur les cuisines high tech confiées à Adam Bentalha, face à de vastes tables d’hôtes surélevées comme au bar du Royal Monceau. L’ambiance hype est si policée qu’elle rassemble toutes les générations qui cohabitent harmonieusement. Autour des tables, un casting de beaux garçons en tenue de sport (Le Coq Sportif) assurent le service avec efficacité et dynamisme.

La carte de Bentalha réveille les papilles, une cuisine fusion orientale raffinée aux saveurs parfaitement surprenantes. Délicieux Houmous monté à l’huile d’olive, Pappa al Pomodora savoureuses, Vitello tonnato délicieux mais réduit à de petites bouchées cocktail. Autant vous prévenir, les plats ici sont calibrés très frugalement, sauf pour les prix :

– 35€ pour 4 petites côtes d’agneau marinées sans accompagnement.

– 38€ pour le filet de sole.

Parmi ce que nous avons pris, seul le risotto au vinaigre balsamique et au parmesan absolument remarquable était généreusement servi.

Pour les desserts, on doit faire son choix à la boutique La Pâtisserie de Yann Brys à l’entrée du restaurant, qui réinterprète les classiques avec brio.

Depuis son ouverture le 25 septembre dernier, Le Brach ne désemplit pas, et déjà beaucoup d’habitués aiment à y revenir. Qui aurait imaginé un lieu aussi à la mode dans cette rue si triste du XVIe. Pierre Bastid, le discret financier, à la tête du groupe Evok certainement, puisqu’il a investi 70 millions dans l’aventure.


Où ?

Brach Paris
1-7, Rue Jean Richepin
75016 Paris
Tel : 01 44 30 10 00
restaurant@brachparis.com

Si vous avez aimé, partager
Article par François-Jean Daehn
Dans la même
rubrique


Au George V, la piste aux étoiles lire
Dîner veggie lire
Cognac & Cuisine : Des accords pour flamber ! lire
10 snobismes de 2019 lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #134



Commander Montres #114

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique