écrit le 25 septembre 2017
modifié le 25 septembre 2017

Bryan Ferry

L'amour est sa drogue. Celui des montres serait plutôt un hobby. le chanteur anglais s'est tout de même offert un petit plaisir : celui de composer lui-même sa montre. Exercice de style.

Sa voix de velours, à peine éraillée, a été la bande son de nos plus délicieuses histoires d’amour. Sa palette surprend. Que choisir ? Un des tubes de Roxy Music Bryan Ferry est un ensorceleur. Il aura passé son temps à dérouter.

Il est né à Washington. Mais du bon côté de l’Atlantique, dans le comté de Durham, au nord de l’Angleterre. Commandeur de l’Empire Britannique, pour « services rendus à la musique », cet ancien prof de poésie vient de se payer le luxe d’un album de reprises de grands standards de Bob Dylan. Le cataloguer ne sera pas chose facile. C’est entendu, il porte le costume de ville mieux que n’importe quelle rock star. A la fin des années 80, il a même réinventé le style du complet trois pièces, avec la complicité de son ami, le styliste Antony Price. Presque sans le vouloir, comme par inadvertance. Car Bryan Ferry passe le plus clair de son temps à travailler pour sa musique. « Mais il faut bien de temps en temps quelques récréations », concède t-il.

Une certaine distance dans le regard, un rien de nonchalance dans la posture. L’air de ne pas y toucher. Voilà ce qui fait son charme. Créer une montre l’a beaucoup amusé. « Au fond, il n’y a pas tant de choses que cela à faire pour créer le design d’une montre », tente-t-il de faire admettre. Sa collaboration avec la maison H. Moser & Cie s’est faite sur une note joyeuse et élégante, avec pudeur et sens de la mesure. le résultat est à la hauteur des deux réputations; celle de l’artiste comme celle de l’horloger. Créée par Heinrich Moser en 1828 et relancée en 2012 sous l’impulsion du groupe familial MELB Holding, H. Moser & Cie. incarne la nouvelle scène horlogère indépendante Contemporaine attachée à la grande tradition de la Haute Horlogerie. Basée à Neuhausen am Rheinfall, près de Schaffhouse, en Suisse, H. Moser & Cie. manufacture des composants, tels que les organes réglants et les spiraux. Dans le respect de son héritage, tous ses garde-temps sont assemblés et finis à la main. Une recherche d’excellence qui s’exprime aussi côté design au gré d’une élégance classique twistée par une touche de subtilité et de modernité. Du vintage judicieusement au gout du jour. Voilà qui ne pouvait que plaire à Bryan Ferry. Il a pu imposer ses vues. « J’avais une idée assez précise de ce que je souhaitais. Pas trop grande, pour commencer. Et puis j’ai regardé leurs archives et comme c’est une maison avec une longue histoire, je me suis dit que ce serait bien de faire quelque chose d’un peu old-fashion ».

Sur le cadran, son nom ne tient pas le haut de l’affiche mais, subtile pirouette, s’appose en bas, là où est d’ordinaire la mention « Swiss Made ». Une origine contrôlée qui a depuis longtemps les faveurs du compositeur, amateur de belle horlogerie. Il n’a jamais cédé au quartz. La guitare électrique lui suffisait. Sous ses smokings blancs, sur fond de piscine émeraude, dans les années 70, des extra-plates, souvent aux cadrans de couleur, la plupart du temps signées Piaget. Puis, dans les années de la maturité, de nombreuses Rolex, en particulier le modèle Oyster Explorer, à mi chemin entre le chic urbain et l’efficacité du baroudeur. à l’image du crooner, toujours en cravate, mais pas toujours bien serrée.

Une Piaget en or sous un smoking blanc. Une Rolex Oyster Explorer sous un costume de ville ou en jean, le chanteur est un amateur de longue date de belle horlogerie, en accord parfait avec son style toujours actuel, mais aussi toujours un peu pâtiné des influences de la mode de la fin des années folles.

Si vous avez aimé, partager
Article parFrédéric Brun
Dans la même
rubrique


Brach Paris lire
Bulgari Octo : la nouvelle donne lire
L’interview : Karl-Friedrich Scheufele lire
Pharrell Williams lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #137



Commander Montres #116

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique