montres > Air du temps
écrit le 28 février 2018
modifié le 7 mars 2018

Corum : de concert avec le pianiste Joachim Horsley

L'horloger a créé un modèle unique de sa Golden Bridge en collaboration avec le virtuose, Joachim Horsley. Une ode à la créativité mais aussi à la personnalisation puisque ce modèle pourra désormais être revisité par les clients.

C’est lors d’un concert aux Folies Bergères que Corum a dévoilé sa nouvelle Golden Bridge créée sur-mesure pour le pianiste américain Joachim Horsley. Le nom ne vous dit peut-être pas grand chose et pourtant… L’homme est derrière les bandes-son de nombreux films de la Dreamworks ou les arrangements pour Michael Bublé et John Legend.

Anticonformiste 

Sur sa chaîne YouTube, ses créations explosent les records d’audience : 10 millions de vues en six mois ! C’est vrai que lorsqu’on écoute sa reprise de la 7e Symphonie de Beethoven avec des arrangements cubains, on comprend ce que veut dire le mot « virtuose ». C’est énorme ! Le piano devient percussion. L’artiste relooke cette œuvre classique avec une folie créatrice jubilatoire.

Un anti-conformisme qui a plu à la maison horlogère « Joachim prouve que l’on peut casser les codes, avoir une formation classique et emmener son public vers des horizons qu’il n’avait même jamais soupçonnés, raconte Jérôme Biard, le CEO de Corum. C’est la même voie que nous traçons en horlogerie avec Corum. L’association était naturelle. C’est une ode à la créativité, à la célébration des possibles. »

Joachim Horsley et Jérôme Biard.

Une gravure au dos de la montre

Ainsi, pour la première fois, la Golden Bridge Joachim Horlsey sera décorée d’une métallisation sur son fond saphir, représentant un extrait de la partition originale de la 7e Symphonie de Beethoven. Une pièce en production strictement limitée disponible en or gris ou en or rose.

La Golden Bridge Joachim Horlsey, disponible en or gris ou or rose.

Le fond est orné d’une gravure métallisée représentant un extrait de la partition originale de la 7e Symphonie de Beethoven.

Ce garde-temps sera livré dans une boîte à musique mécanique signée Reuge. Créée aussi spécialement pour l’artiste, elle reprend trois mélodies personnellement arrangées par lui : des compositions de Bach, Mahler et Beethoven interprétées en mode rumba ou à la cubaine. Attention, ça décoiffe !

Ecrin Corum x Reuge pour la Golden Bridge Joachim Horsley.

Ce partenariat entre l’horloger et le pianiste marque aussi un pas supplémentaire vers la personnalisation. Après des séries très limitées, des collaborations ponctuelles avec des artistes, Corum propose désormais aux amateurs d’imaginer leur propre Golden Bridge. Au dos de la montre, la métallisation du fond saphir pourra ainsi représenter des dessins, un mot, un blason… À chacun de laisser libre court à son imagination et de créer sa… propre partition.

www.corum-watches.com

Si vous avez aimé, partager
Article par Janis Burton
Dans la même
rubrique


Cocorico : Emmanuel Macron est à l’heure… française lire
Des montres et des autos lire
Royal Oak : les 7 nouveaux cadrans lire
Geneva Motor Show : l’autre salon de Genève lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #132



Commander Montres #113

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique