montres > Les horlogers
écrit le 11 septembre 2017
modifié le 22 septembre 2017

De Bethune, Au firmament de la galaxie

Mise sur orbite au début du deuxième millénaire, la manufacture indépendante De Bethune poursuit sa quête d’absolu avec une montre météorite. Elle atterrit aussi à Paris, chez Ekso Watches Gallery.

Du panache, De Bethune n’en a jamais manqué. L’horloger contemporain suisse revient en lumière avec une énergie nouvelle, sous l’impulsion de David Zanetta et Denis Flageollet. Les deux dirigeants de cette manufacture indépendante, installée à L’Auberson dans le Jura vaudois, reprennent aujourd’hui de la hauteur avec une montre spectaculaire et rare. Baptisée DB28T « Kind of Blue » Tourbillon Météorite. Une pièce monochrome, d’un bleu profond et intense. Une teinte évocatrice de l’infini chère à cette maison depuis sa création en 2002. Un garde-temps en titane de grade 5, dont le cadran façonné avec soin dans un matériau extra-terrestre : un fragment d’une météorite ferreuse rare, composée d’un alliage de fer et de nickel. Un corps céleste arrivé sur Terre il y a près de 5 000 ans à Santiago del Estero, en Argentine. Si le bleu est aujourd’hui une teinte entendue en horlogerie, toutes catégories de montres confondues, l’éclat et les reflets de cette pièce sont saisissants. Intense, lumineuse, la montre semble comme irisée. Une impression parfois ressentie face à certains revêtements PVD actuels. Pourtant, dans le cas présent, l’œil reconnaît immédiatement quelque chose de plus sophistiqué et de plus luxueux pour ce boîtier de 42,6 mm de diamètre et de 9,7 mm d’épaisseur. Avec une certaine audace, De Bethune a choisi de bleuir à la flamme le titane.

Modernité assumée
Un cadre à la hauteur pour le cadran en météorite, poli à la main et bleui, avec des étoiles en or gris. Le tour des heures en titane grade 5 est également poli et bleui avec des index en or rose. Le tour des minutes, toujours en titane grade 5, est satiné et bleui. L’effet est hypnotique. Au risque de presque en oublier le mouvement ? Pas tout à fait. La manufacture de Bethune a évidemment bien fait les choses, en motorisant cette pièce unique avec son mouvement mécanique à remontage manuel, calibre DB2019v3. Le fameux tourbillon De Bethune 30 secondes, ultra léger, en silicium et titane. Ce mouvement est l’une des belles innovations introduites par la manufacture dès 2008. Il est muni du balancier en silicium avec un anneau en or gris, breveté en 2010, mais aussi du spiral maison avec courbe terminale plate, un brevet de 2006, et la roue d’échappement en silicium, également un brevet maison. Il dispose de 5 jours de réserve de marche, grâce à un double barillet autorégulateur.

Dans les règles de l’art
Même si cette pièce est unique, comme son prix de 280 000 CHF, elle a pourtant les codes identitaires de la marque, notamment les fameuses cornes mobiles assurant une aisance et un confort très appréciables au poignet. Des éléments que les amateurs pourront retrouver dans la version plus simple de cette montre, baptisée DB28 Kind of Blue, équipée du même tourbillon mais sans le cadran en météorite. Il y en aura 10 exemplaires, au prix de de 150 000 CHF. Dans le droit fil de l’histoire du Chevalier de Bethune, réputé pour avoir mis au point différents mécanismes, David Zanetta et Denis Flageollet poursuivent leur quête d’excellence. Voilà qui ne pouvait que plaire à Ekaterina Sotnikova. Elle représente désormais cette marque d’esthètes au cœur de sa galerie horlogère Ekso Watches Gallery. Avec comme credo « Ne pas faire plus mais mieux », la marque entend créer des passerelles avec tous les domaines du savoir qui débouchent sur des créations artistiques alliant finesse et élégance. Si rien n’est formel dans cette montre, elle a pourtant, grâce à sa modernité, une forme d’élégance classique. Peut-être parce qu’elle est intemporelle.


La manufacture De Bethune est représentée en France par Ekaterina Sotnikova, fondatrice d’Ekso Watches Gallery. 5, rue Magellan, Paris VIII.
www.eksowatches.comwww.debethune.ch

Si vous avez aimé, partager
Article parFrédéric Brun
Dans la même
rubrique


Chopard L.U.C Full Strike : l’heure de la consécration a sonné lire
De Bethune, Le ciel a rendez-vous avec la lune lire
De Witt, la simplicité complexe lire
Vianney Halter, Le temps et la Terre lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #138



Commander Montres #117

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique