Style > Mode & codes
écrit le 4 décembre 2018
modifié le 11 décembre 2018

Découverte : In Corio, le soulier des hommes d’aujourd’hui

Guilhem Delpon de Vaux et Charles-Louis Peponnet font souffler un vent nouveau sur la chaussure traditionnelle. Ils ont créé In Corio, une marque de souliers réunissant élégance, qualité et confort à un prix très raisonnable… Le bon plan de Noël, exclusivement disponible sur leur E-shop. Du 5 au 22 décembre, retrouvez-les chez The French Tailor à Paris.   

Charles-Louis Peponnet et Guilhem Delpon de Vaux, les deux fondateurs de la maison In Corio

Omega Speedmaster pour l’un, Rolex Submariner pour l’autre. Guilhem Delpon de Vaux et Charles-Louis Peponnet adorent les montres. Mais c’est de « souliers » dont ils parlent le mieux. Avec cette énergie communicative des gens qui aiment ce qu’ils font. Ils viennent de lancer In Corio – « dans le cuir» en latin – une marque de soulier dont on risque, à l’avenir, d’entendre beaucoup de bien.

Depuis 20 ans, ces deux meilleurs amis ont essayé à peu près tout ce que le marché de la chaussure moyen-haut de gamme pouvait fournir entre 150 et 1 500 €. Aucune paire n’a jamais vraiment satisfait ces deux passionnés exigeants, à moins d’y laisser une petite fortune. Entre le soulier ordinaire et celui trop cher, peu de propositions se présentaient selon eux. Alors, les deux trentenaires ont décidé de la créer eux-mêmes, cette chaussure idéale. Guilhem travaillait alors dans le marketing, Charles-Louis dans la finance. Deux profils complémentaires pour une aventure commune. Le défi était lancé.

Confort ergonomique

Pendant deux ans, ils ont peaufiné leur création : un soulier élégant réunissant une qualité exceptionnelle à un confort maximal, le tout accessible à un prix juste. Et pour se passer d’intermédiaires, la vente se fera essentiellement en ligne, dans leur e-shop dédié. Un concept également décliné sur une sélection d’accessoires essentiels aux souliers : ceintures assorties, chaussettes en fil d’Ecosse renforcé, embauchoirs et soin du cuir.

Martin, la bottine à bout droit de l’hiver 2018-2019 en cuir grainé avec une semelle gomme.

Guilhem et Charles-Louis ont visité une vingtaine d’ateliers en France, en Italie, en Espagne et au Portugal avant de trouver celui qui allait façonner leurs chaussures, près de Porto, dans une région réputée pour son savoir-faire et sa tradition du cuir. La forme des souliers sera légèrement cintrée pour offrir au pied une belle courbure. Les peaux viendront toutes de la Tannerie du Puy, des cuirs de veau pleine fleur sélectionnés minutieusement par leur soin.

Surtout, le plus chez In Corio, c’est le confort : au-delà de la souplesse des peaux et du montage blake réputé pour sa flexibilité, l’insertion d’une mousse ergonomique sous la première de propreté apporte un amorti inédit aux pieds. C’est un peu comme si vous enfiliez vos Nike… Mais pour le marathon de vos journées…

Richelieu George à bout droit et semelle cuir.

« C’est l’élégance simple qui nous charme »

« L’idée est d’aider les hommes à bien s’équiper », insiste Guilhem. Et même à varier les plaisirs. Un système de tarifs dégressifs sur tous les souliers (et les accessoires) – 249 €, la première paire, 229 €, la seconde et 199 €, la troisième –  permet en effet d’étoffer son vestiaire et d’alterner plus régulièrement ses souliers en sortant, pourquoi pas, du sempiternel noir. Richelieus, derbys, double-boucle, chukkas, chelsea boots… Au total, 23 modèles, reconnaissables à leur semelle en cuir bleu roi (il existe aussi des semelles gomme), revisitent les grands classiques de la chaussure avec un joli twist. « Nous aimons cette citation du poète latin Ovide“C’est l’élégance simple qui nous charme“ », confie à nouveau le co-fondateur. Et cette saison, la simplicité se décline sur une bottine à bout droit en veau velours, cuir lisse ou cuir grainé. Une chaussure aussi à l’aise à la campagne qu’en ville, sur un pantalon en velours côtelé qu’un jean. « On crée les souliers qui nous plaisent, ceux que nous aimerions porter », ajoute-il.

La Chelsea Boot Henry à semelle gomme.

La bonne pointure

Depuis le lancement de l’e-shop en septembre dernier, plus de 500 paires ont été vendues. Un début prometteur traduisant le sérieux de la maison mais aussi le bon sizing des produits. Toute la difficulté réside là sur internet : la taille. Et d’autant plus lorsqu’il s’agit de souliers. « Nous avons une marge d’erreur très faible, assure Charles-Louis. Nous conseillons à nos clients de choisir leur pointure habituelle. Nous ne chaussons ni petit, ni grand, nous chaussons comme il faut ». La preuve : leur faible taux de retour, à peine 5 %. Et dans tous les cas, il sera gratuit. Avec un e-shop facile à utiliser, une livraison en 2 à 3 jours ouvrés, ce n’est pas un hasard si Avis Vérifiés affiche un beau 4,9 sur 5. Les deux fondateurs ont su parfaitement traduire les attentes des hommes d’aujourd’hui. Ceux en perpétuel mouvement pour qui l’élégance n’est jamais au détriment du confort et de la qualité. Mais aussi ceux qui veulent mettre du sens dans leur achat en payant un prix honnête.

La bonne nouvelle ? Du 5 au 22 décembre, ils vous attendent chez The French Tailor, à deux pas de la Madeleine. Dans cette shop in shop, vous pourrez échanger avec deux garçons passionnés de souliers (et qui plus est fort sympathiques) mais surtout tester le fabuleux chaussant de leurs modèles. Un cadeau de Noël tout trouvé…

Le double boucle Victor en veau velours caramel avec semelle gomme.


In Corio, du 5 au 22 décembre 2018, Chez The French Tailor, 22 rue de l’Arcade Paris 8e.

Mercredi-vendredi 17h-19h30 et le samedi 11h-18h.

 

Si vous avez aimé, partager
Article par Hélène Claudel
Dans la même
rubrique


Dandy’s Nights : Itinéraire d’élégance lire
Deejo : un style tranchant lire
Renaud Capuçon : Un musicien moins classique qu’il n’y paraît. lire
Les modes passent, Mettez reste lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #134



Commander Montres #114

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique