Style > Mode & codes
écrit le 12 août 2017
modifié le 25 juin 2018

Des tissus de plus en plus intelligents

À l’heure où les nouvelles technologies envahissent notre quotidien, les textiles ne sont pas en reste. Surfant sur la tendance, ils explorent toutes les pistes et se font innovants, techniques ou connectés.

« Si le sport reste le terrain d’expérimentation idéal en la matière, avec la santé et la sécurité, on assiste à un glissement progressif vers la sphère de la mode, explique Sabine Le Chatelier, directrice mode adjointe du salon Première Vision qui présentait le Wearable Lab, un espace de réflexion sur le sujet. Dans la mesure où ces textiles tendent à plus de confort et de bien-être, on ne pourra bientôt plus s’en passer. » Une collection hiver réalisée à base de graphite, conducteur de chaleur ultra-puissant (Colmar), des semelles chauffantes (Digitsole), un tissu anti-chikungunya ou qui garde le frais en plein soleil (Schoeller textiles), une ligne denim 100 % waterproof qui reste souple comme du coton (Kaporal), des boxers anti-ondes, des T-shirts truffés de micro-capteurs intelligents capables de mesurer un certain nombre de données dans le but d’améliorer ses performances sportives (Canterbury)… Les tissus intelligents ont envahi notre garde-robe pour notre plus grand confort.

ANALYTIQUE
Fréquence cardiaque, vitesse, accélération, géolocalisation… mais aussi analyse de pathologies, prévention de situation à risques, CITYZEN SCIENCES, spécialiste historique en textiles connectés pour les marques, intègre des ls conducteurs dans le textile en lien avec des microcapteurs et système de transmission miniaturisés, spéciFIques à chaque usage. Un D-SHIRT (D pour Digital) pour mesurer les performances d’une équipe de rugby (Canterbury) ou suivre la fréquence cardiaque de personnes âgées (Meddo), un oreiller connecté pour le suivi du sommeil (Advansa), la palette est in nie et son avenir assuré !

AMINCISSANT
Une ceinture seconde peau dans un textile gainant enrichi de micro- capsules qui diffusent, grâce aux mouvements, leurs principes actifs – qu’ils soient amincissants, raffermissant, tenseurs, hydratants, anti-fatigue… – de façon homogène et en continu, ça s’appelle la dermotextile et ça fait, entre autres, mincir ! LYTESS, la marque référence en cosmétotextiles, recommande de la porter 8h par jour pendant 28 jours pour en tester l’efficacité. Une ceinture qui sait se rendre invisible sous un costume. Et pour la Saint-Valentin, messieurs, Lytess lance un boxer aphrodisiaque ! Tout un programme.
Ceinture correctrice minceur, 86 % polyamide, 14 % élasthanne, 39,90 €. En pharmacie et sur www.lytess-shop.com

POSTURAL
Un système de tenseurs breveté, élaboré en collaboration avec des chercheurs sur le système musculo-squelettique, histoire de stimuler la posture et se tenir droit en toutes circonstances, c’est ce que la start-up PERCKO a mis au point sur un sous- vêtement effet « seconde peau » alliant finesse et confort. Ses tenseurs actifs intégrés dans le tissu alertent celui qui le porte au moindre signe d’avachissement. Mieux vaut prévenir… le mal de dos que tenter de le guérir ! Testé cliniquement et lavable en machine.

ANTI-ONDES
SMUGGLER insère, à la demande et gratuitement, une poche anti-ondes électromagnétiques qui redirige les émissions vers l’extérieur sans altérer le fonctionnement de votre téléphone. Même combat pour les boxers DUOO HOPEFUL pourvus de la technologie SilverShell® (tissu antibactérien tricoté à partir de coton, d’élasthanne et de fil d’argent). La marque californienne BETABRAND a développé avec NORTON ANTIVIRUS un jean et une veste blazer capables d’isoler les puces RFID ou NFC a n qu’elles ne soient pas piratées. Idem pour le collectif de mode parisien THE FARADAY PROJECT (en référence au physicien Michael Faraday et ses découvertes sur l’électromagnétisme), (photo). Une collection haute en couleurs d’une trentaine de pièces alliant matières nobles et micro- fibres d’argent.

CONNECTANT
Un jean « connectant » via l’interface BUZCARD pour faciliter les rencontres et échanger une carte de visite digitale en un simple flash ? Ça existe et KAPORAL l’a fait ! Comment ça marche ? Un QR code est dissimulé dans la poche. Il suffit de le scanner pour avoir accès aux coordonnées. Buzcard, quant à lui, enregistre toutes les rencontres avec date, heure et adresse mail.
Kaporal « connecting jean », à partir de 99 € avec système Buzcard intégré à vie.
Si vous avez aimé, partager
Article parCaroline Knuckey
Dans la même
rubrique


Deejo : un style tranchant lire
Do you speak Denim ? lire
Objectif zéro faute lire
Opération : dressing de rêve lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #138



Commander Montres #116

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique