écrit le 5 septembre 2017
modifié le 17 octobre 2017

Quand des spécialistes réorganisent votre dressing

Parmi les bonnes résolutions de rentrée, celle d'orgnaniser mieux son vestiaire revient souvent. Si c’est au-dessus de vos forces, vous pouvez avoir recours à des spécialistes comme « Dressing Détox ».

« Détox », le mot est à la mode. Corps, alimentation, réseaux sociaux, internet, on veut tout détoxifier. La styliste Pascale Leuliet*, elle, s’attaque à nos dressings et donc aussi à nos garde-robes. Les témoignages de ses clients (patients) sont élogieux. Un dressing bien organisé, un vestiaire reconstruit et dépoussiéré, c’est une garantie de bien-être.

La rentrée, avec ses bonnes résolutions, est le moment idéal pour le faire. Un dressing, c’est comme une bibliothèque, si on veut pouvoir l’utiliser facilement, il faut qu’il soit bien ordonné et bien adapté au mode de vie de son propriétaire. Ainsi Pascale Leuliet commence toujours sa mission par un questionnaire détaillé qui lui permet d’analyser style et style de vie et de voir ce qui est nécessaire comme vêtements et comme ordonnancement.

Elle intègre dans sa réflexion la colorimétrie et morphologie, ce qui permet d’éliminer les pièces qui ne vont pas, les erreurs d’achat et ainsi d’épurer le vestiaire. Généralement, une demi-journée suffit pour cette démarche qui s’accompagne  d’un conseil d’organisation des rangements (voir illustrations) d’autant plus précieux qu’on dispose de peu de place.

On ne porte que ce que l’on voit aisément

Aujourd’hui, il faut optimiser l’espace et quand tout est bien organisé, on peut facilement se contenter de 3 mètres linéaires. L’important, dans le dressing, c’est le parcours d’habillage et la visibilité. On ne porte que ce que l’on voit aisément. Avec l’aide de la styliste et son œil objectif, on pourra s’alléger, se débarrasser des vêtements démodés, plus à la bonne taille ou qui ont été des achats d’impulsion qu’on ne porte pas. La règle non écrite qui consiste à dire « qu’on peut se séparer de tout vêtements, chaussures, accessoires qu’on n’a pas utilisés pendant un an » est frappée au coin du bon sens. Mais la relation au vêtement n’est pas faite que de bon sens, il y a beaucoup d’affectif et d’émotionnel, c’est évident. Jeter, donner est parfois un crève-cœur et à l’heure du « dressing détox », le proverbe « s’en moquer comme de sa première chemise » n’est pas du tout d’actualité.

Vous êtes le seul, à la voir, à la connaitre, à la comprendre. Cette pièce secrète représente beaucoup plus pour vous que tout ce que l’on pourrait imaginer à première vue. Elle est votre armurerie personnelle. Tout pour vous armer, aussi bien pour combattre le froid que pour séduire ou juste pour affronter les regards un peu trop observateurs ou encore pour être bien tout simplement.

Une maison à ses habits

De tous les symboles, automobiles, montres, maisons, le dressing est le plus discret, le plus indiscret aussi. Ce rêve témoigne en effet d’une vraie réussite. Avoir à l’heure actuelle, dans nos villes où le prix au m2 flambe, la place pour consacrer une pièce entière à ses vêtements, c’est un investissement qui peut paraître lourd, entre 5 500 et 30 000 €, mais le jeu en vaut la chandelle. Selon la jolie expression de Patrick Frêche, créateur de la marque Loft design by, il faut donner tout simplement « une maison à ses habits ».

Le dressing doit être l’occasion de revisiter les meubles classiques de rangement selon votre goût. Vous ne verrez jamais chez lui une cravate pendue. Elles sont toutes disposées sur un système de plateau coulissant et rangées selon leur couleur et leur matière. De la même manière que cela fait plaisir d’agrandir sa garde-robe, cela fait tout autant plaisir de la voir rester longtemps en bon état et non compressée dans un placard exigu. La cohérence exige donc qu’un vêtement soit chez soi autant mis en valeur et respecté qu’il l’était dans la boutique.

On constate d’ailleurs que quelques maisons de prêt-à-porter – comme par exemple Armani avec « Armani Casa » – ont créé leurs propres lignes de décoration pour accompagner les vêtements jusque chez vous. Qu’il soit en bois, en aluminium ou en verre, le dressing reste d’une utilité pratique avant d’être un souci d’esthétique. Sa conception diffère selon le caractère, le mode de vie de son propriétaire. Malgré tout, certaines règles fondamentales méritent d’être respectées car elles ont prouvé leur efficacité.

Ainsi l’expérience montre d’une part que le dressing s’est agrandi et d’autre part qu’il a gagné en clarté et en luxe avec la raréfaction du personnel de maison. Non seulement la garde-robe bénéficie d’éléments nouveaux, mais en plus sa qualité nécessite de l’ordre et de la discipline. Les vêtements, avant d’être rangés, doivent être mis en valeur. Amour de l’habit et nécessité d’ordre ne sont qu’une seule et même préoccupation. La plupart des dressings sont dans un premier temps l’illustration d’une envie d’ordre.

Vive l’espace et le « tout-en-un »

Les hommes que nous avons rencontrés sont tous des hommes d’affaires très occupés. Ils n’ont pas le temps de courir d’un bout à l’autre de l’appartement pour trouver la chemise assortie au costume qui se cache, lui, dans le placard de l’entrée, faute de place. Sans parler des chaussettes mélangées ou des chaussures entassées. Les compressions de vêtements ne sont plus à l’ordre du jour, vive l’espace.

Pardon César ! « C’est bien beau l’espace, mais quand on en manque, que fait-on ? » Tout problème a sa solution. Ici, le mot d’ordre est « stratégie » ! Le dressing idéal regroupe toute la garde-robe, des manteaux aux caleçons en passant par les maillots de bain. Certes, vous ne les mettez pas tous les jours et alors ?

Alors, fermez les yeux et imaginez… Il fait froid, quelques gouttes d’eau coulent dans votre nuque (vous sortez d’une douche brûlante), peut-être même fait-il encore nuit. D’un coup d’œil, vous parcourez les costumes gris anthracite, bleu marine et noir et là, comme un éclair, à côté de vos chaussettes sombres, cette touche de lumière joyeuse : les maillots !

L’espace d’un instant, la perspective de vos prochaines vacances à Bali illumine votre visage. La journée s’annonce bien. Le deuxième avantage d’avoir tout sous la main, c’est la rapidité. Un week-end improvisé à Gstaad, pas de problème, ma doudoune Moncler est là et ma peau lainée Zegna appelait justement une occasion d’être testée. Une fois le problème du « tout-en-un » résolu, reste la « stratégie ». Oui, il faut parler de « stratégie » même si le mot a l’air trop fort. Le but ultime du combat avec son écorce, c’est de réussir à trouver vite, à se changer en un éclair, tout en laissant derrière soi un lieu rangé.

D’un côté les chaussettes de l’autre les chemises

Pour cela rentrons dans l’aspect, à priori rébarbatif, mais il faut bien en passer par là, de la technique. Le plus simple, et aussi le plus classique, serait de ranger les vêtements dans le même ordre que celui utilisé pour les enfiler. Explications : d’un côté les chaussettes et les caleçons, de l’autre les chemises, les pantalons et les vestes respectivement associés aux boutons de manchettes, cravates, ceintures et pochettes.

La meilleure place pour les chaussures étant sous la penderie. Bien entendu, mais est-il nécessaire de le préciser, vous distinguerez les costumes de ville, du « friday wear » et du week-end. Si la technique vous effraie ou vous fait rire, gardez à l’esprit que la plupart du temps, c’est inconsciemment que vous avez suivi ces conseils. A priori, si vous faites comme Frédéric Malle, qui se chausse avant d’enfiler son pantalon, il sera légitime de vous demander si une nouvelle stratégie ne devrait pas être envisagée.

Le côté technique passé au peigne fin – à propos, il est toujours bon d’avoir dans son dressing quelques éléments du genre peigne à cheveux, miroir, déodorant, rasoir électrique pour les raccords, brosse à habit et chausse-pieds – reste le côté plus amusant de l’esthétique.

La grande majorité des dressings sont conçus en bois (acajou, chêne ou pin). Il est vrai que le bois réchauffe l’atmosphère, qu’il est plus répandu, plus facile à travailler et donc moins onéreux que les matériaux plus high-tech. Les experts vous le conseilleront d’office pour un dressing classique.

Un lieu intime, le plus privé de la maison

Mais d’autres idées sont à tester, bien que pour l’instant très peu répandues, elles sont nouvelles et osées. Le Comptoir de l’Habitat maîtrise, par exemple, l’utilisation des matériaux  comme le verre et l’aluminium, même si les amateurs reconnaissent que d’une part, ils sont beaucoup moins pratiques que le bois et d’autre part, plus chers. Reste à savoir jusqu’où vous seriez prêt à aller pour la décoration de votre dressing. C’est beaucoup de complications pour une pièce qui n’excède que rarement quelques mètres carrés, pensez-vous ? Gardez à l’esprit que le dressing est un plaisir quotidien et que cela mérite quelques attentions.

Cette pièce est le symbole de votre élégance, elle doit vous ressembler. Chaleureuse ou discrète, selon votre caractère. Baroque ou minimaliste, selon vos goûts. Certains tissus, certaines odeurs, se rattachent directement à l’ambiance de votre pièce. La plupart des personnes négligent pourtant, lors des choix de décoration, l’influence que peuvent avoir les matériaux utilisés sur l’humeur.

Un décorateur recommande, pour palier à cet inconvénient, de peindre son dressing en blanc et tapisser le sol avec du coco clair. Il ne s’inspire pour s’habiller que de la couleur de la lumière. Il reste que dans le domaine de l’esthétique, c’est avant tout votre goût qui déterminera la substance du dressing.

De nombreuses maisons, soit de décoration, soit d’aménagement d’intérieur, sont là pour vous aider dans la concrétisation de ce projet. Si vous bénéficiez d’une fenêtre, il est possible de créer une lumière colorée grâce à des rideaux en voile de coton ou en lin. Non seulement vous vous isolerez ainsi des regards indiscrets mais en plus vous donnerez à votre pièce une touche d’originalité.

Lorsque vous ne possédez pas assez d’espace pour consacrer une pièce entière à vos vêtements, sachez que plusieurs maisons ont trouvé des stratagèmes de gain de place. Roche Bobois a inventé un portant télescopique et réalise à la demande du client des meubles de rangement sur-mesure. Celio fabrique une bibliothèque à pantalons… Mais en règle générale, toutes ces maisons débordent d’imagination pour exploiter le moindre centimètre carré et vous en faire un dressing dans un minimum d’espace. Cette ultime touche demeure sans doute la plus importante pour les vrais élégants. Sans doute est-il parfois simple de tricher pour paraître à la hauteur mais c’est chez eux, dans l’intimité, que l’on démasque les imposteurs. De même qu’il n’y avait pas de « grand homme pour son valet de chambre », il n’y a que la vérité derrière les portes du dressing. La garde-robe à nu et l’homme nu.

*Fondatrice de Fashion Lab, www.fashionlabparis.com

Si vous avez aimé, partager
Article par Charlotte-Amalie Daehn
Dans la même
rubrique


Objectif zéro faute

lire

Petit lexique de la génération « Y »

lire

Des tissus de plus en plus intelligents

lire

Shopping : Business Cool

lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


Commander Monsieur #128

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version papier, numérique ou les deux



Commander Montres #110

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique