jouets > Moteurs
écrit le 26 août 2020
modifié le 8 octobre 2020

500, La Prima…

Premiers tours de roues de la Fiat 500 électrique « La Prima », avec au volant Olivier François, le président de Fiat lui-même. Il nous entraîne à la découverte de Mirafiori et du Lingotto.

© Fiat


© Fiat

Pour vraiment comprendre l’âme d’une voiture, il faut la conduire soi-même. Monter à son bord, se familiariser avec ses intérieurs, ajuster sa position de conduite, en prendre le volant et enfin démarrer.

Dans la vidéo présentant le premier essai routier, Olivier François – Président Fiat Brand Global – a voulu emmener tous les fans de la 500 à bord de la Nouvelle 500 « La Prima » de la meilleure façon possible, pour leur permettre de découvrir la première citadine ‘’zéro émission de CO2’’ du groupe en passant par les lieux emblématiques de Turin qui ont marqué l’histoire de l’icône de Fiat.

« Généralement, nous prenons la route pour la première fois avec une nouvelle voiture sans caméra. Mais pour la Nouvelle 500, j’ai décidé de vous emmener avec moi pour le premier essai routier de la Nouvelle Fiat 500 ! », déclare Olivier François. « C’est un moment très spécial et même un peu magique. C’est une « vision » qui se réalise, un travail d’équipe qui prend forme. Mais pour dire la vérité, c’est aussi un moment très stressant ».

Ce voyage débute à l’usine de Mirafiori, là où est produite la Nouvelle 500 : depuis 81 ans, le complexe de Mirafiori a marqué l’histoire de l’industrie automobile italienne. Ouverte en 1939, cette usine située à Turin a lancé l’ère de la production moderne chez Fiat et elle reste l’une des usines automobiles européennes les plus anciennes.

Un nouveau chapitre s’y ouvre désormais avec la production de la Fiat 500 de troisième génération. La Nouvelle 500 a été créée, conçue et fabriquée ici même à Turin.

Étape suivante pour cet essai routier : Le Lingotto, l’ancienne usine Fiat avec sa piste d’essai sur son toit, utilisée pour les contrôles qualité avant livraison pour la Fiat 500 de première génération. L’usine a désormais été reconvertie en musée, avec la galerie d’art Pinacoteca Agnelli. Son quatrième étage accueille quant à lui la « Virtual Casa 500 », une exposition en ligne prévisualisant la prochaine ouverture au public de la Casa 500 prévue au printemps 2021.

Le voyage d’Olivier François à bord du 500 électrique se poursuit ensuite le long des boulevards de la capitale régionale au pied des Alpes et se termine sur le Monte dei Cappuccini, à deux pas du centre-ville, sur la rive droite du Pô, avec ses superbes vues sur la ville et les Alpes. Un endroit incroyable, pour admirer le ciel bleu clair d’une magnifique journée d’été. « Depuis la fin du confinement, nous avons tous appris à apprécier encore plus la vie au grand air et la préciosité de l’environnement qui nous entoure », poursuit le Président de la Marque Fiat. « Préserver cet environnement dépend aussi de nous. »

La nouvelle 500 berline est dotée d’un toit panoramique en verre : une véritable « fenêtre sur le ciel » pour inonder l’habitacle de lumière. Outre le toit panoramique, l’arrière de la nouvelle 500 « la Prima » berline se distingue par son hayon et un nouveau becquet désormais plus prononcé visant à améliorer l’efficacité aérodynamique.

Pour rappel, la nouvelle 500 La Prima berline est disponible en trois livrées exclusives et dispose de phares à LED, de jantes de 17’’ diamantées, d’inserts chromés sous les vitres et d’un revêtement du tableau de bord et des sièges en éco-cuir.

Elle est équipée de série des systèmes avancés d’assistance à la conduite (ADAS) les plus innovants qui lui permettent d’être la première voiture de son segment à proposer une conduite autonome de niveau 2. Ses capteurs à 360 °offrent une vue drone pour éviter tout obstacle lors du stationnement ou de l’exécution de manœuvres complexes.

Par ailleurs, elle dispose du tout nouveau système d’infodivertissement UConnect 5 qui intègre un écran TFT de 7’’, un écran tactile central de 10,25’’ avec CarPlay sans fil / Android Auto. Son boîtier Uconnect préinstallée de série lui permet d’accéder à de nombreux services connectés innovants, dont les mises à jour cartographiques « en direct » ou la possibilité d’interagir avec sa voiture à l’aide de la technologie d’assistant vocal Amazon Alexa.

Mais c’est l’autonomie et la réduction du temps de charge qui font la différence : les batteries lithium-ion d’une capacité de 42 kWh donnent à la Nouvelle 500 une autonomie allant jusqu’à 320 km en cycle mixte WLTP et jusqu’à 458 km en cycle urbain. Pour optimiser le temps de charge, la nouvelle 500 « La Prima » berline reçoit un chargeur rapide CC jusqu’à 85 kW en série, pour recharger la batterie très rapidement.

Ainsi, il ne faut que 5 minutes – le temps de boire un café ristretto, évidemment, – pour disposer d’une réserve d’énergie suffisante à parcourir 50 kilomètres en ville, plus que nécessaire pour une utilisation quotidienne moyenne. Une charge rapide peut recharger la batterie à 80% en seulement 35 minutes. La Nouvelle 500 « La Prima » berline est donc un véritable concentré de style et de technologie, directement destiné aux amateurs de beauté, de créativité et d’innovation.

Modèles en collaboration avec les marques partenaires

Si vous avez aimé, partager
Article par
Dans la même
rubrique


5 raisons d’aimer la nouvelle Audi A8 lire
Alfa revient dans la course lire
Les jouets de l’été 2020 lire
homme vélo ville
Tous à vélo… électrique ! lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #145 (version digitale)



Commander Montres #121 Automne 2020 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique