écrit le 12 décembre 2020
modifié le 9 décembre 2020

Hardrige : L’élégance en action

Depuis plus de 30 ans, maison hardrige imagine des souliers pour les hommes d'action, autant pour les militaires que les baroudeurs chic. Zoom sur les Secrets d'une fabrication aussi belle que confortable.  

Bottines workwear Redtam, semelle  en gomme X-light, montage Goodyear.


Bottines workwear Redtam, semelle en gomme X-light, montage Goodyear.

Avis aux baroudeurs des villes. Les autres, passez votre chemin. Encore que… Une belle chaussure qui sait en plus être confortable peut susciter la convoitise des plus exigeants. « Élégance, confort et durabilité », tel est l’ADN de Maison Hardrige. Rien d’étonnant à la lecture du passé de ce chausseur isérois. C’est aux pieds des Alpes qu’il puise ses racines, dès 1887, lorsque la société familiale, alors baptisée Le Trappeur, révolutionne la chaussure de montagne en créant les premiers brodequins. Une expertise technique mise d’abord au service des sports d’hiver et des champions, le plus emblématique étant l’élégant Jean-Claude Killy, puis, à partir de 1985, de professionnels en action. La société devient alors Maison Hardrige et équipe les armées françaises. Militaires, policiers, gendarmes, tous plébiscitent, et encore aujourd’hui, la résistance et le confort de ses chaussures. Mais la maison, avec ses montages Goodyear et norvégien, séduit aussi rapidement ces hommes en quête de souliers chics et robustes, habitués à une autre forme d’action : la course folle de leur journée. Le chausseur, toujours aux mains de la famille Richard, prône « l’élégance en mouvement ». Une innovation qui équipe l’ensemble de ses modèles a d’ailleurs été mise au point :  une semelle intérieure en mousse à mémoire de forme. Les bénéfices ? Un amorti et déroulé de marche incomparables mais aussi une plus grande respirabilité du pied associée une meilleure gestion de l’humidité. En deux mots : le confort absolu.

Tous les modèles sont équipés d’une semelle intérieure à mémoire de forme. Objectif ? Le confort statique et de marche.

Des souliers faits pour durer

Richelieus, derbies, bottines et sneakers sont également dotés d’une garniture en liège liquide pour une absorption des chocs optimales, d’une semelle extérieure en gomme X-light (soit 30 % plus légère qu’une semelle en gomme classique) et d’ailettes latérales anti-déformation et anti-frottement.  Rien n’est laissé au hasard. Les cuirs sont en veau pleine fleur finition aniline issus des meilleures tanneries comme la Tannerie d’Annonay en France ou la portugaise Boaventura. La doublure intérieure, en contact direct avec le pied, est également en cuir de veau tout comme la première de montage. Coté style, Maison Hardrige cultive une élégance « casual-chic » faite de modèles intemporels twistés par des finitions modernes (semelle épaisse, talon bleu blanc rouge, lisse bicolore, etc.) et déclinés autour de 3 gammes : « Club », la plus habillée, « Terre Air Mer » la plus « tout-terrain », au parti stylistique plus fort, issu de l’univers de l’aviation et, enfin, la « Vintage Sport » qui met à l’honneur le sneaker en cuir. Des modèles authentiques faits pour durer et répondant à l’engagement écoresponsable de plus en plus fort de la marque. Ils sont fabriqués au Portugal selon des valeurs éthiques et dans une logique de développement durable (traçabilité, tannage sans chrome ni métaux lourds, augmentation  de matériaux recyclés, réduction des déchets plastiques, etc.). Des actions concrètes mises en place peu à peu qu’Olivier Richard, le PDG, résume ainsi : « Notre ambition est de de devenir une entreprise à impact positif. »

Richelieus Woody Gold one cut, semelle intérieure à mémoire de forme, semelle extérieure en gomme légère, cousu Goodyear.

Mountain boots Baroud en cuir gras, semelle compensée avec inserts, montage Goodyear. Collection « Terre Air Mer ».

Si vous avez aimé, partager
Article parJanis Burton
Dans la même
rubrique


Hamilton, la Ventura (re)fait son cinéma lire
Harley la légende lire
Léo et Violette : Le sac parfait est en veau grainé lire
Le bonnet en cachemire Di Carlo : Et la tête est bien au chaud lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #148 (version digitale)



Commander Montres Magazine #123 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique