Style > Les éléments de style
écrit le 12 août 2017
modifié le 26 octobre 2017

Les authentiques printemps : La guayabera

Rendue célèbre notamment par Ernest Hemingway, cette ancienne chemise de pêcheur connaît un succès retentissant des Caraïbes à l’Amérique centrale et même jusqu’en Asie du Sud-Est. Si les Panaméens, Mexicains et Philippins se disputent la paternité, la guayabera semble pourtant bel et bien d’origine cubaine. La preuve, à Cuba, dans certaines localités, une journée spéciale lui est dédiée. Mais depuis peu, nous avons appris que l’état du Yucatan (Mexique), avait lui aussi déclaré « un dia de la guayabera ». C’est le 21 mars. Quoi qu’il en soit, cette « veste chemise » tropicale se distingue par quatre poches plaquées, deux bandes sur le devant de dix plis chacune et deux fentes latérales. En coton ou en lin selon la provenance, elle existe dans de nombreux coloris mais l’authentique est toujours blanche. La Guayabera se porte par-dessus un pantalon ou un bermuda pour un style décontracté mais jamais sous une veste.

Si vous avez aimé, partager
Article parLa rédaction
Dans la même
rubrique


La Greenland Jacket : Cinquante ans d’aventures lire
La Lavande lire
La chaussure de pont lire
Les Lunettes en écaille lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #140



Commander Montres #118

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique