montres > Air du temps
écrit le 14 janvier 2020
modifié le 22 janvier 2020

Carlos Ghosn, l'expansion de Reservoir, la nouvelle Victorinox, la montre personnalisable Bovet… toute l'actualité horlogère de la semaine au bout du clic !

Monsieur passe en revue les temps forts de l'horlogerie. Nouveautés, boutiques, lancements, collab'… rien n'échappe au crible de nos experts de Montres Magazine.

Carlos Ghosn lors de sa conférence de presse du 8 janvier 2020 à Beyrouth. (Photo extrait AFP).


Carlos Ghosn lors de sa conférence de presse du 8 janvier 2020 à Beyrouth. (Photo extrait AFP).

Carlos Ghosn à l’heure … japonaise !

Bien entendu, rien n’a été laissé au hasard pour la conférence de presse de Carlos Ghosn, en direct de Beyrouth, mercredi dernier. Et certainement pas la montre au poignet du shogun de l’automobile qui vient de fausser compagnie à la justice nippone. Comme nous le révélions sur nos réseaux sociaux pendant la conférence retransmise dans le monde entier, l’ex-grand patron de l’alliance Renault-Nissan a renoncé, pour l’occasion, à son habituelle Patrimony Quantième automatique en or gris de Vacheron Constantin (facturée un peu plus de 26 000 € par la manufacture suisse) ou aux montres Bell & Ross créées en partenariat avec Renault Sport et Renault F1. Carlos Ghosn a préféré une très résistante Casio G-Shock Blackout Cloth Series Alarm Chronograph (vendue autour de 100 €). Clin d’œil malicieux ou déclaration d’amour à l’industrie japonaise ? Particularité de cette pièce anti-choc au boîtier en résine noire : son discret bracelet textile assorti de type NATO. En plus des alarmes multiples, du calendrier perpétuel automatique et de nombreuses fonctions, cette montre taillée pour l’évasion, propose l’indication de plusieurs fuseaux horaires. Une fonctionnalité dont Carlos Ghosn a sans doute eu l’utilité récemment…


Le temps de l’expansion pour Reservoir

Dès le lancement de leurs premières montres, nous avions parié sur le succès de Reservoir. L’année 2020 semble bien démarrer avec tous les indicateurs au vert pour la jeune marque française, créée en 2017 par François Moreau. La récente ouverture d’un point de vente à New York, confirmant la pénétration du marché nord-américain, porte à 20 pays la présence internationale de la marque, soit le doublement de son déploiement l’année dernière. Avec une trentaine d’ouvertures, les montres Reservoir, dont la gamme ne cesse de s’étoffer, avec notamment la nouvelle ligne Hydrosphère, sont présentes dans 80 points de vente au total, en France et à l’étranger. Cocorico !

© Reservoir


Bovet Virtuoso X : une voyageuse personnalisable

L’heure est à l’interactivité. Pascal Raffy, à la tête de la manufacture Bovet 1822, propose aux amateurs d’intervenir dans la définition de leur montre avec le nouveau tourbillon Virtuoso X. Une montre affichant en son centre l’heure locale, et deux autres fuseaux horaires distincts, matérialisés par deux cartes hémisphériques de la Terre. Pour chacun des 24 fuseaux horaires, chaque commanditaire pourra choisir les noms des villes dont il souhaite l’affichage sur les globes terrestres peints à la main par les artisans des Ateliers Bovet avec de la matière luminescente. « En matière de peinture et de gravure, les choix et thèmes sont infinis: simples textes, motifs guillochés ou gravures figuratives. Chaque demande de personnalisation sera étudiée par un collège de spécialistes » précise la maison suisse. Éditée à seulement 10 exemplaires, hélas, cette petite merveille de savoir-faire horloger ouvre certainement la voie à d’autres propositions. Comme de coutume, cette montre est logée dans le boîtier Amadeo® qui fait la réputation de Bovet. En effet, grâce à son système convertible, ce garde-temps transformable peut se faire montre-bracelet double face, mais aussi montre de poche ou pendulette de bureau.

© Bovet


Victorinox FieldForce Sport Chrono : la suissesse en tenue de sport.

Combien de fois une montre multifonction helvétique a été présentée comme le « couteau Suisse de l’horlogerie » ? La nouvelle FieldForce Sport Chrono de Victorinox peut très légitimement prétendre à ce titre. D’ailleurs, elle l’assume totalement, en arborant un contrepoids d’aiguille en forme… de couteau Suisse. Il est vrai que l’entreprise familiale, fondée en 1884 par Karl Elsener, va faire sa réputation et sa fortune en produisant l’un des modèles de référence du couteau multifonction de l’armée de la Confédération helvétique, et ses nombreux dérivés. À partir de 1996, la société se lance dans l’horlogerie. En 2002, Victorinox fait l’acquisition de la société Swiss Army Brand, fabricante de montres depuis 1989. À partir de 2002, elles portent le nom de Victorinox Swiss Army. En 2006, la collection de montres se positionne sur le marché du haut de gamme, pour lequel Victorinox produit désormais autour de 500 000 pièces par an. Avec son boîtier en acier inoxydable au revêtement en PVD gris acier, cette pièce aux fonctions chronographe et tachymètre se fait remarquer par sa sobriété ponctuée de petites touches de couleurs vives. Dans l’ensemble, la FieldForce Sport Chrono s’affirme comme une citadine polyvalente en tenue de sport.

© Victorinox


Timegraph de Caran d’Ache : le stylo à l’heure du temps

Les amateurs d’horlogerie et de beaux stylos plume n’ont plus à choisir avec le Timegraph de Caran d’Ache, un instrument d’écriture qui embarque un mouvement. Si incorporer une montre à un stylo n’est pas une idée totalement neuve – Cartier, notamment, s’en est fait une spécialité depuis les années 30 – c’est la première fois qu’un calibre extra-plat de haute horlogerie vient se loger dans le corps même de l’instrument ; lequel n’est d’ailleurs pas surdimensionné. Ce mouvement de 145 composants, réalisé par Le Temps Manufacture S.A à Fleurier, dispose de 40 heures de réserve de marche. Il est parfaitement visible sous une glace saphir, offrant à la vue ses décorations Côtes de Genève. Les indications des heures et des minutes complètent donc l’autre fonctionnalité principale de cet objet d’exception : une plume souple développée par les maîtres-artisans de la manufacture Caran d’Ache, prestigieuse maison genevoise fondée en 1915. Un instrument Suisse sur toute la ligne.

 

Si vous avez aimé, partager
La rédaction
Dans la même
rubrique


L’heure est à la modularité lire
La Légion d’honneur pour Richard Mille lire
Une galette des rois avec une Patek Philippe en guise de fève ! lire
Michel Herbelin à l’Élysée lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #141



Commander Montres #119

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique