écrit le 29 octobre 2017
modifié le 29 novembre 2017

Le biscottino : une légende italienne

Histoire

Dans les années 60, un élégant propriétaire de textile turinois, Roberto Taffelli, tombe amoureux d’un motif de maille dit « lame de rasoir ». Il s’en assure l’exclusivité et l’impose comme un symbole de style et de prestige dans la bonne société italienne. Il sera alors rebaptisé « Biscottino » du surnom donné à Roberto par ses amis. À Turin, Milan, Cortina ou San Remo, on ne porte plus que des Biscottino. Certains en ayant plus de 200 dans leur dressing.

Caractéristiques

Fabriqué en maille de cachemire dans un motif exclusif et bicolore, le Biscottino du créateur italien Drumohr existe dans près de 500 références, en col rond, V, ou roulé. Il n’est jamais plus élégant que dans des harmonies très italiennes : chocolat et bleu, gris et bleu, etc.

Inconditionnels

Giovanni Agnelli, Roberto Taffelli, Pietro Barilla, Angelo Sensini.

Si vous avez aimé, partager
Article par La rédaction
Dans la même
rubrique


Le bermuda

lire

Le blazer croisé

lire

La Royal Enfield

lire

La tank de Cartier

lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


Commander Monsieur #128

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version papier, numérique ou les deux



Commander Montres #110

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique