Style > Mode & codes
écrit le 5 septembre 2018
modifié le 5 septembre 2018

Le slip Made in Troyes

Depuis 6 ans, Garçon Français conçoit amoureusement des sous-vêtements chics et branchés pour des hommes en quête d'élégance, même en dessous. Nous l'avons rencontré dans sa ville natale.

Dans l’atelier de tricotage de Troyes, rien n’est laissé au hasard. Vicky Caffet inspecte les moindres détails de ses slips et boxers. Les coutures doivent être plates, la coque assemblée en 3 fils, la coupe parfaite, ultra confortable. C’est dans un atelier non loin qu’il fait concevoir et teindre le précieux coton élasthanne. Les couleurs sont belles, tantôt acidulées, tantôt sobres et raffinées.

Une ville réputée pour sa bonneterie

En à peine 6 ans, le jeune entrepreneur a su imposer sa marque – Garçon Français – parmi les spécialistes du sous-vêtement masculin chic et fun, mais aussi, comme un symbole de notre patrimoine français. En effet, ce « garçon français » peut être fier de contribuer à relancer l’activité de tricotage de Troyes, ville autrefois réputée pour sa bonneterie. Et ça, autant dire qu’il y est très attaché, dans la mesure où il est originaire de cette ville du Grand Est. Vicky est né à Troyes, y a grandi et y vit. Rien d’étonnant donc, à ce qu’il y fasse faire l’intégralité de ses collections et qu’il y ait ouvert sa toute première boutique, vaisseau amiral fait de bois clair et de lumière, à deux pas de la basilique Saint-Urbain. Un parti pris qui a un prix : 34 €, le boxer, là où il aurait été 5 à 8 fois moins cher si la fabrication avait été réalisée à l’étranger.

Vive la couleur

Discret et sincère, préférant miser sur le produit plutôt que sur des opérations de com virales, Vicky a très vite rencontré le succès. Aujourd’hui, il compte plus de 100 revendeurs rien qu’en France. Sa marque de fabrique ? La couleur. Désormais, il en compte 20 permanentes sans parler des nombreuses tailles proposées (36 au 52) et des différentes coupes en fonction des morphologies (slip, boxer long, boxer court).

« C’est que les hommes commencent à faire attention aussi à leurs sous-vêtements », s’enthousiasme Vicky. « Les grands préféreront les boxers longs tandis que les petits et les hommes potelés se dirigeront vers les modèles les plus courts », précise-t-il avec une connaissance sans faille de ses produits et de ses clients.

Une panoplie complète

La maison a également développé une ligne de lingerie plus sobre, assez raffinée, baptisée Pure ainsi qu’une série de marinières dont le tissu est coupé et assemblé à la main. Il s’agit, ici, de bien accorder les rayures entre elles. Tout est conçu avec soin, on vous a dit. Une collection de maillot de bain a vu le jour cet été et, en cette rentrée 2018, une ligne homewear est venue compléter l’ensemble de l’offre : short de maison, jogging chic, tee-shirt à col tunisien… Le molleton est doux et invite au cocooning et plus seulement chez soi. L’autre bonne nouvelle de la rentrée ? Garçon Français ouvre bientôt une boutique à Paris ! On vous dit vite où et quand…


www.garcon-francais.fr

 

 

Si vous avez aimé, partager
Article par Hélène Claudel
Dans la même
rubrique


Le pull moche de noël lire
Léo & Violette : Aller à l’essentiel lire
Tenues de rentrée lire
L’art sartoriale 3.0 lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #132



Commander Montres #113

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique