écrit le 12 août 2017
modifié le 18 octobre 2017

Les bretelles, toujours sans ceinture

Les vraies, pas ces élastiques à pince qui abîment le pantalon et qui risquent en plus de vous éborgner, sont anglaises. Elles se boutonnent à l’intérieur du pantalon grâce à des pattes en cuir. Leur matière est en melton, un tissu épais légèrement feutré. Les avantages : maintenir sans comprimer le bassin, offrir au pantalon un tombé impeccable et une jolie symétrie avec la cravate. À ne jamais faire : doubler ses bretelles avec une ceinture. Les authentiques sont signées Albert Thurston, Gallo et L’Aiglon proposent des versions intéressantes.

Si vous avez aimé, partager
Article parLa Rédaction
Dans la même
rubrique


Les bracelets Cabo D’Mar : La mer au poignet lire
Les Canons de l’Élégance s’exposent lire
Le derby à double boucle lire
La scooter jacket lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #148 (version digitale)



Commander Montres Magazine #123 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique