écrit le 24 février 2017
modifié le 24 novembre 2017

Les gants de couleur : la touche pep’s

Son histoire

Ignatius Joseph, le célèbre chemisier, connu auprès des élégants du monde entier pour son style impeccable, ses pantalons courts, ses Borsalino et ses invariables chaussures rouges, a lancé un nouveau gimmick sophistiqué qui a beaucoup fait parler les street style hunters cet hiver : les gants de couleur. Mais attention, pas la couleur pastel, triste et éteinte. Non, la couleur vive, celle qui veut être vue et qui réveille la tenue de sa touche punchy.

Ses caractéristiques

Pour la couleur, on choisira des teintes acidulées comme le vert pomme des gants Merola Gloves d’Ignatius. Pour la matière, l’idéal est un cuir lisse. Important : il faut que la tenue soit sobre à la base pour que ce détail devienne de bon goût. À noter, le plus grand choix de couleurs à Paris est chez Camille Fournet.

Ses inconditionnels

Ignatius Joseph, Lapo Elkann, Edmundo Caponato et Roberto San Geminiani.

Si vous avez aimé, partager
Article parLa rédaction
Dans la même
rubrique


tenenbauns
Les films de Wes Anderson : un antidote à la morosité lire
Les gants en pécari lire
La chemise noire lire
Le Levi’s Sur-Mesure lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #148 (version digitale)



Commander Montres Magazine #123 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique