jouets > Moteurs
écrit le 6 janvier 2021
modifié le 4 février 2021

Essai auto : L’UX 300 e, la première Lexus full électrique

Quoi de plus naturel que d’équiper de cette technologie son SUV best-seller. Il s’agit aussi et surtout du premier véhicule 100 % électrique du groupe Toyota qui concentre ici tout son savoir et son expérience en matière de motorisation propre.

La Lexus UX 300e est dotée d'une batterie permettant de parcourir entre 305 et 315 km sans avoir besoin de la charger.


La Lexus UX 300e est dotée d'une batterie permettant de parcourir entre 305 et 315 km sans avoir besoin de la charger.

Vous en avez peut-être rêvé, Lexus l’a fait. Lancé pour concurrencer notamment le premium allemand sur un segment déjà encombré avec les AUDIQ3, les BMW X1 Mercedes GLA, l’UX rencontre un grand succès en France ; près de 4 000 de ces SUV urbains en version 250 puis en 300 ont trouvé preneur en France depuis son lancement en 2019.

UN LANCEMENT AMBITIEUX

Dévoilée au salon de Tokyo 2019 en même temps que le concept car LF 30 Electrified, la nouvelle vision « Lexus Electrified » vise, selon le constructeur, « un progrès majeur dans les performances, l’efficacité mais aussi le plaisir de conduire. » Tout est dit.

Son design rassemble tous les codes de Lexus de la calandre en forme de sablier, une signature désormais connue, à la poupe avec ses nouveaux feux AR au design audacieux car munis d’ergots sensés apporter de meilleurs appuis aérodynamiques et donc une meilleure stabilité au véhicule.

LE SAVOIR-FAIRE DES « TAKUMI »

Son bandeau lumineux horizontal que l’on peut admirer sur les dernières générations de 911, se déploie sur toute la largeur du véhicule. On aime bien, cela lui donne de la personnalité. Idem pour les passages de roues carrés façon « Rubik’s kub » en plastique mat du plus bel effet. À l’intérieur de l’habitacle, pas de surprise car le savoir-faire des « Takumi », ces « maîtres artisans japonais » la situe d’emblée sur de hauts standards de qualité et un grand niveau de finition avec (encore) du cuir et de matières nobles.

AMUSANTE, SPORTIVE ET RASSURANTE

Cette « LEXUS Electrified », nouvelle signature, est non seulement élégante mais très maniable offrant de jolies sensations au volant. Un plaisir de conduire à revendre grâce notamment au châssis surbaissé (les conséquences du fameux poids des batteries) qui améliore la garde au sol et le comportement routier très facile de l’ensemble, rigide mais dans le bon sens du terme avec une bonne tenue de route et un meilleur confort. Très appréciable aussi les pneus sur mesure réduisants les bruits parasites, les sons causés par les graviers ou les projections d’eau provenant de la route.

Douce, précise et forcement silencieuse, cette voiture est très bien née, n’en déplaise aux grincheux qui aimeraient un coffre plus spacieux ou une puissance de charge plus élevée. Des choix cependant assumés par la marque au regard de l’utilisation de ce SUV même si a 6 kWh, on est un peu en dessous de ce que propose la marche de l’électrique en ce moment.

LA FIABILITÉ DES BATTERIES

Refroidies par air et non par eau, les batteries sont ainsi plus fiables et garanties jusqu’à 1 millions de km, largement de quoi rassurer les futurs conducteurs sur leur durabilité. Ainsi, pas de fuite possible, pas de dégradation de la qualité ou du niveau de la recharge de la batterie. Lexus insiste sur ce point, la fiabilité étant un des piliers du Groupe Toyota.

La gestion de l’énergie est donc optimisée, trois modes de conduite étant par ailleurs disponibles : ECO / NORMAL / SPORT. La batterie lithium-ion de 54,3 kWh permet de parcourir entre 305 et 315 km sans avoir besoin de la charger. Coté performances pures, il ne vous faudra que 7,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h pour une vitesse maximale de 160 km/h. Sans aucune émission de CO2.

UNE GAMME SIMPLE ET COURTE

Son poids, légèrement moins de 1,8 t a été lui aussi largement optimisé et est considéré comme modéré pour une voiture électrique d’aujourd’hui. Le véhicule est aussi truffé de technologies comme cette application qui permet de programmer et gérer votre véhicule à distance… Très pratique les matins d’hiver pour réchauffer l’habitable avant de s’y glisser.

Disponible depuis fin 2020, trois finitions sont proposées par le constructeur : très équipée dès la version Pack (49 900 € mais 45 000 € avec les bonus écologiques), Luxe et Excecutive qui fait tout de même monter l’addition à 61 990 €. Beaucoup d’options mais il faut faudra tout de même débourser 1 000 € supplémentaires pour la peinture métallisée.

ASTUCIEUX

En attendant la mise en place annoncée du « plus grand réseau européen de bornes de recharge publiques » et si l’autonomie vous bride, pour 20 jours par an, vous pourrez bientôt louer des véhicules « amis » chez un loueur partenaire pour parcourir de plus longues distances ; durant les trajets vacances par exemple pour sillonner l’hexagone. Et pourquoi pas cruiser sur la côte de la Bretagne sud de Fort Bloqué à Pont Aven en partant de l’ancienne base sous-marine de la WW2 reconvertie depuis les années 90 en pôle nautique – il accueille notamment la cité de la voile Éric Tabarly. Un parfait terrain de jeu pour la Lexus 300 e, en 100 % électrique et bientôt en Hydrogène, la prochaine étape du groupe Nippon.

Si vous avez aimé, partager
Article par Nicolas Dumontier
Dans la même
rubrique


Essai Auto : BMW Série 4 Coupé lire
Essai Auto : la Fiat 500 électrique lire
Deejo : L’Âme de L’objet lire
Essai Auto : la Fiat 500 électrique lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #148 (version digitale)



Commander Montres Magazine #123 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique