montres > Collectors
écrit le 26 août 2018
modifié le 25 octobre 2018

Montblanc 1858 : prendre de la hauteur

Avec sa nouvelle collection 1858, Montblanc continue son ascension vers les sommets de la belle horlogerie, puisant dans le patrimoine et les savoir-faire de la manufacture Minerva pour développer des montres modernes et accessibles à l’allure subtilement classique.

MONTBLANC 1858 GÉOSPHÈRE Boîtier de 42 mm. Heures et minutes au centre, date à 3 heures. Second fuseau horaire à 9 heures. Globes rotatifs pour les hémisphères nord et sud à 12 heures et 6 heures avec graduation 24 heures et indicateur jour/nuit. Calibre MB 29.25 pour un mouvement mécanique à remontage automatique.


MONTBLANC 1858 GÉOSPHÈRE Boîtier de 42 mm. Heures et minutes au centre, date à 3 heures. Second fuseau horaire à 9 heures. Globes rotatifs pour les hémisphères nord et sud à 12 heures et 6 heures avec graduation 24 heures et indicateur jour/nuit. Calibre MB 29.25 pour un mouvement mécanique à remontage automatique.

L’apparition de la nouvelle gamme 1858 de Montblanc donne une bouffée d’air frais à l’horlogerie actuelle. Un air venu des cimes. S’articulant autour d’une montre trois aiguilles et d’un chronographe, en passant par une complication heure universelle inédite, ces pièces enrichissent et complètent la collection Montblanc 1858, apparue en 2016. Volontairement,  la marque s’éloigne – un peu – des circuits automobiles ou des terrains de sport pour explorer de plus vastes horizons, tournés vers les sommets. Une inspiration alpine pleinement assumée puisque l’étoile Montblanc, figurant les pentes du plus haut sommet d’Europe, cède la place à l’emblème historique de la maison, figurant le mont Blanc et ses glaciers.

Simplicité et sophistication

L’inspiration « vintage » tient à l’évidence une place importante dans la conception et le dessin de ces pièces au tempérament viril. Couronnes, typographie des chiffres, aiguilles cathédrale, et le choix judicieux d’un diamètre mesuré de 40 mm, y participent. Depuis que Montblanc a fait l’acquisition en 2007 de la manufacture Minerva, la collection 1858 n’a cessé de s’enrichir et de gagner en personnalité, avec des pièces d’une apparente simplicité formelle et d’une belle sophistication technique. D’emblée, la montre 1858 Automatic, une pièce trois aiguilles date mue par le calibre automatique MB 24.15, en pose les principes, avec tous les éléments d’identification qui font le style de cette collection. Le prix de vente de cette première de cordée est particulièrement accessible pour ce type de montre à ce degré de finition. Il a été fixé sous la barre des 2 500 .

Un hommage à Minerva

MONTBLANC 1858 AUTOMATIC CHRONOGRAPH
Son diamètre contemporain de 42 mm distingue ce chronographe, proposé en acier ou en bronze, de ses prédécesseurs historiques de la manufacture Villeret. Mais l’esprit demeure. Le calibre automatique MB 25.11 qui le motorise dispose de 48 heures de réserve de marche.

Le chronographe automatique, avec ses deux compteurs et son nouveau bracelet NATO noir et blanc renforce la proposition. De type « Bicompax », le cadran, très lisible, s’inspire manifestement du style classique des chronographes Minerva historiques mais en le mettant au goût du jour pour une meilleure lisibilité, avec une petite seconde à 9 heures et un totalisateur des trente minutes du chronographe à 3 heures. Les aiguilles des fonctions du chronographe sont blanches et apportent du contraste avec la teinte beige des index et le Super-LumiNova® des aiguilles cathédrale. Détail charmeur et élément de style supplémentaire, le contrepoids de l’aiguille des secondes est en forme de « goutte d’eau ». Une montre très typée qui ouvre la voie à des pièces plus exclusives, en édition limitée, notamment un chronographe monopoussoir.

Un chrono monopoussoir

La lumineuse teinte verte de son cadran place immédiatement le chronographe monopoussoir 1858 dans la tendance chromatique actuelle. Simultanément, cette montre évoque immanquablement ses devancières qui ont fait la renommée de la manufacture Minerva. Montblanc joue ainsi avec habileté sur les deux tableaux en dessinant une montre hommage, – le boîtier en acier inoxydable de 40 mm les aiguilles de forme cathédrale arrondies et redimensionnées revêtues de Super-Lumi-Nova®, les chiffres arabes luminescents et l’emblème historique Montblanc y sont pour beaucoup – mais dépourvue d’inutile nostalgie. Le cadran est typé « bicompax » avec deux compteurs, l’un pour la petite seconde, placé à 9 heures, l’autre pour le chronographe 30 minutes. Il est situé à 3 heures. Une échelle tachymétrique, en périphérie, complète l’ensemble qui s’avère lisible et pratique.

La teinte verte du chronographe monopoussoir rappelle aux amateurs la piйce unique créée par Montblanc pour la vente caritative Only Watch en 2017. L’une des inspirations de la nouvelle collection montblanc 1858.

Géosphère, chronographe monopoussoir, chronographe automatique ou 1858 Automatic, chaque montre de la nouvelle collection Montblanc 1858 est parfaitement dans l’air du temps. Une famille très complète, offrant plusieurs visages, pour donner à chaque montre un caractère spécifique.

Ce chronographe monopoussoir est équipé du calibre MB M13.21. Héritier du calibre Minerva 13.20, mis au point en 1920 pour des montres-bracelets, il est à roue à colonnes et embrayage horizontal avec un grand balancier à 18 vis. Manufacturé, il est doté du pont de chronographe en forme de V, une invention brevetée en 1912, et de la flèche Minerva décorée à la main. Tout pour plaire à une nouvelle génération d’amateurs de pièces de caractère comme aux collectionneurs. Ces derniers regarderont aussi avec intérêt l’une des grandes nouveautés de l’année, non seulement car elle offre une complication heure universelle inédite mais aussi parce qu’elle s’inscrit pleinement dans l’histoire.

Heures universelles inédites

Célèbrant le 160e anniversaire de Minerva, son calibre mécanique à remontage automatique MB 29.25 est dédié à une complication heure universelle inédite avec deux globes hémisphériques bombés et rotatifs accomplissant un tour complet en 24 heures. L’hémisphère nord, placé à douze heures, lui, tourne dans le sens antihoraire. L’hémisphère sud, dans le sens des aiguilles d’une montre. Une échelle circulaire indique les 24 fuseaux horaires, accompagnés d’une indication jour/nuit en couleurs contrastées. Autre indication, celle des 7 plus hauts sommets du monde. Les méridiens de référence pour la longitude de chacun des deux hémisphères sont mis en évidence par une ligne blanche luminescente grâce à du SuperLumiNova®.

Avec la montagne pour territoire, la collection 1858 de Montblanc à l’esprit de conquête.

L’indication d’un deuxième fuseau horaire est à 9 heures. La date, liée à l’heure locale, est lisible dans un guichet à 3 heures. Une pièce testée en laboratoire durant 500 heures, selon les très hauts standards de qualité de Montblanc, afin de garantir sa précision et son étanchéité à 100 mètres. Elle reçoit le brevet Montblanc Laboratory Test 500. Plusieurs variantes de bracelets sont disponibles, outre un très solide NATO noir, les amateurs de belle maroquinerie pourront choisir parmi les réalisations de la Pelleteria Montblanc de Florence, avec soit un bracelet en cuir de veau vieilli cognac surpiqué de beige, soit le bracelet Bund, reprenant le style des bracelets renforcés utilisés par les aventuriers et explorateurs dans les années 20 et 30, qui équipaient souvent les montres Minerva à l’époque. Il est en cuir de veau vieilli brun Sfumato surpiqué de beige. La série en bronze est limitée à 1858 pièces, en hommage à l’année de fondation de la Manufacture Minerva. La boucle est bouclée.

Homogène et inspirée des classiques de la manufacture Minerva, la collection 1858 offre aussi plusieurs visages

Si vous avez aimé, partager
Article par Frédéric Brun
Dans la même
rubrique


Les montres font leur cinéma lire
Patek Philippe l’Ellipse d’Or : 50 ans de raffinement et d’excellence lire
Oris : l’éthique d’un horloger lire
Shopping : 10 montres coup de cœur lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #133



Commander Montres #113

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique