montres > Les montres de
écrit le 30 janvier 2020
modifié le 10 mars 2020

Les montres d’Alain Delon

Palme d’Or pour l’ensemble de sa carrière au dernier Festival de Cannes, le célèbre acteur est un amoureux des belles montres. Il en a eu presque autant qu’il a tourné de films.

Alain Delon en « flic », avec sa Royal Oak à l’écran. ©D. R.


Alain Delon en « flic », avec sa Royal Oak à l’écran. ©D. R.

Alain Delon est un collectionneur. Depuis plus d’un demi-siècle, il collectionne les succès, les amours et les beaux objets. Une Palme d’or vient de rejoindre un inventaire fabuleux dans lequel ont pu figurer le manuscrit autographe de l’Appel du 18 juin du général de Gaulle, de très grands crus de bordeaux, des Ferrari, des oeuvres d’art et des montres.

L’acteur possède plus d’une centaine de garde-temps, avec des montres de poche rares et précieuses et un très grand nombre de montres-bracelets portant les signatures les plus illustres, de Audemars Piguet à Vacheron Constantin en passant par Baume & Mercier, Breitling, Bulgari, IWC, Cartier, Rolex, Blancpain ou F.P. Journe.

Il existe même des montres griffées Alain Delon, produites en Asie, sous licence, par l’homme d’affaires YY Kwan, avec la bénédiction de la vedette française. La marque AD Time, jouissant d’un succès constant sur les marchés asiatiques, vient même de fêter ses 30 ans avec un fastueux dîner de 300 couverts à Kuala Lumpur.

Que de chemin parcouru par ce fils d’un exploitant d’un petit cinéma de quartier à Sceaux, où il est né le 8 novembre 1935. Quatre-vingt-trois ans plus tard, même s’il réside à Genève depuis 1978, et s’il a été naturalisé suisse en 1999, il est l’un des « monstres sacrés » du 7e art tricolore et l’un des acteurs les plus aimés des Français.

L’Octa « Guépard », une pièce unique créée par F.P. Journe avec l’acteur pour une vente de charité. ©D. R.

Une carrière, entamée en 1957, qui sera jalonnée de succès populaires, mais aussi de films complexes ou graves, et aura pris durablement son envol en 1960, devant la caméra de René Clément, avec Plein Soleil.

LA MONTRE DE TOM RIPLEY

Les amateurs d’horlogerie se souviennent de la scène au cours de laquelle, pour devenir celui qu’il n’est pas encore, le jeune Philippe Greenleaf – interprété par Alain Delon – glisse à son poignet la montre de Tom Ripley qu’il jalouse et veut imiter à tout prix… jusqu’à l’assassiner pour prendre sa place.

Avec le recul, bien des symboles apparaissent, et les racines des nombreuses passions d’Alain Delon se font jour, y compris pour les montres.

En 1939, à peine âgé de quatre ans, ses parents divorcent. Il est alors confié à une famille d’accueil dans laquelle le père est gardien de prison à Fresnes. Il va alors fréquenter le milieu et se faire souvent renvoyer de l’école.

Même pendant son service militaire dans la Marine, il se fait prendre pour vol et ne doit sa liberté qu’à son engagement pour l’Indochine en guerre. C’est là que naît son patriotisme, son goût des armes et de la discipline militaire. À Saïgon, il est subjugué par Jean Gabin dans Touchez pas au grisbi.

Alain Delon va développer son style mi-chic mi-voyou, à la française, en marge des séducteurs à l’italienne ou des « bad boys » à l’américaine. Dans la panoplie de l’acteur, les montres vont jouer un rôle certain.

« ÉCLATANTE SUR UNE PEAU BRONZÉE »

En quête de reconnaissance et de respectabilité, le jeune comédien profite de ces tous premiers succès pour acheter de jolies montres en or, comme une Altiplano de Piaget. Alain Delon mène la grande vie et voit la vie en grand. Ses partenaires à la ville le sont aussi à l’écran. Il en sera de même pour ses montres.

Alain Delon a été l’un des premiers à populariser la Royal Oak en France. ©D. R.

Rapidement, Cartier a ses faveurs. Le début d’une collection de pièces de formes, au sein de sa collection, qui comptera plusieurs dizaines de modèles, avec notamment des Tank cintrées, Basculante, curvex, Américaine, galbées, mais aussi des Santos, Santos 100, Panthère ou Pacha. La plus célèbre de ces montres est une pièce unique.

Une Tank en or et lapis-lazuli, réalisée à la fin des années 50, avec un bracelet en lézard blanc que l’acteur aimait beaucoup porter l’été car il la trouvait « éclatante sur une peau bronzée ».

C’est en tout cas le commentaire qu’il fera pour décrire cette montre rare, adjugée à plus de 55 000 €, lorsque l’acteur la mettra en vente en 2012. Ses Tank, Alain Delon ne les portent pas qu’à la plage mais aussi pour tourner, notamment dans La race des seigneurs ou Les seins de glace (les deux en 1974), ou L’Homme pressé (1977).

Une très célèbre photo, prise en 1972, montre l’acteur et le cinéaste Jean-Pierre Melville en train de comparer leurs montres Tank, portées du côté intérieur du poignet, à la manière des militaires. On y revient. Mais, en 1967, c’est avec sa Baume & Mercier de forme coussin qu’il interprète le rôle du Samouraï, filmé par Jean-Pierre Melville.

Les temps changent. La même année, dans Les Aventuriers, il adopte une Enicar Sherpa. Alain Delon va bientôt incarner de plus en plus de personnages virils, et ses montres vont anticiper le goût des pièces de caractère.

Dès le milieu des années 70, il est l’un des premiers à adopter la Royal Oak d’Audemars Piguet à la ville comme à l’écran. Si dans Trois hommes à abattre (1980), il arbore sa montre Polo de Piaget, sa Royal Oak Jumbo va être un élément clef de son style de l’époque.

Une Tank de Cartier unique, au boîtier en lapis-lazuli. ©D. R.

UNE COLLECTION EXPOSÉE À HONG KONG

Il la porte dans un certain nombre de films à grands succès, notamment Comme un boomerang (1976), Parole de flic (1985), Ne réveillez pas un flic qui dort (1988), ou plus confidentiels, tels L’Ours en peluche (1994) ou Une chance sur deux (1997).

Lors de la vente de ses montres, que l’acteur organise en 2012 avec l’étude Cornette de Saint Cyr, cette pièce, en raison du nom de son propriétaire a été adjugée plus de 20 fois son estimation de départ. Soit 55 000€, au marteau, donc 68 750€ avec les frais, pour l’admirateur chinois qui a fini par l’acquérir.

La collection de l’acteur avait été exposée à Hong Kong pour capitaliser sur la notoriété d’Alain Delon en Chine, et le catalogue de la vente était bilingue, franco-chinois. Une martingale qui n’échappe à personne et qui a souvent été convoitée. Le 14 juin 2011, l’acteur était par exemple aux côtés de Jean-Claude Biver, place Vendôme, pour couper le ruban lors de l’inauguration de la boutique Hublot.

Mais il sait aussi se montrer généreux, comme en 2007, où il accepte de s’associer avec François-Paul Journe dans un projet caritatif pour soutenir la Fondation internationale pour la recherche en paraplégie à l’occasion d’une vente caritative. La montre mise aux enchères, une Octa automatique en or rouge, était une pièce unique figurant un guépard avant sur le cadran.

Cette gravure, inspirée d’une sculpture de Rembrandt Bugatti dont l’acteur est également un fin collectionneur, évoquait bien sûr le célèbre film de Luchino Visconti. Paraphée au dos par l’acteur, cette pièce rapporta alors 160 000 CHF. En plus d’être un amateur avisé aux goûts en phase avec son époque, Alain Delon est aussi un homme d’affaires qui transforme en or tout ce qu’il touche.

Si vous avez aimé, partager
Article par Gérard Roger
Dans la même
rubrique


Le Prince Charles lire
Les montres d’Elton John lire
L’heure de Monsieur : le fil d’actualité horlogère lire
Du vert au poignet lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #143



Commander Montres #Hors-Série Collectionneur 2020

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique