Style > Les éléments de style
écrit le 23 octobre 2018
modifié le 23 octobre 2018

Le Perfecto : 90 ans, toujours dans le vent

Histoire

On n’a certes besoin de personne en Harley-Davidson, mais on ne refuse pas la compagnie d’un Perfecto. C’est une commande du légendaire constructeur de motos qui donne naissance, en 1928, au plus célèbre des blousons en cuir. Irving Schott conçoit alors un vêtement pratique, solide et ajusté, pour protéger les motards. « Perfecto », parce que parfait ? C’était surtout le nom des cigares cubains préférés de son créateur ! Marlon Brando le popularise en 1954 dans L’équipée sauvage. Le Perfecto devient symbole des bad boys et des rockeurs puis des punks. Classique, sans cesse réapproprié, chaque heure, il s’en vend six dans le monde entier.

Caractéristiques

Made in USA, ce blouson en cuir steerhide (taureau) ou horsehide (cheval) nécessite 177 étapes de fabrication. Il dispose d’une fermeture à glissière asymétrique, de poignets zippés, d’un col à pression, et d’une ceinture à boucle fixée au dos, pour éviter aux riders que le vent ne s’engouffre.

Inconditionnels

Marlon Brando, James Dear, John Travolta, Elvis Presley, Mick Jagger, Bruce Springteen, Lou Reed, Johnny Depp, etc.

Si vous avez aimé, partager
Article par La Rédaction
Dans la même
rubrique


Le pantalon treillis lire
Le polo coat lire
Le bracelet Shamballa Jewels : Le Tibet au poignet lire
Lamborghini Huracán : La star de Lambo lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #133



Commander Montres #113

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique