Chaussures > Coup de brosse
écrit le 16 avril 2018
modifié le 16 avril 2018

Petit guide du lavage / Chapitre 5 : le veau velours

Les souliers et blousons en peau donnent tout de suite du caché. Seul hic, les taches. Monsieur vous dit comment en venir à bout.

Chukka, printemps-été 2018


Chukka, printemps-été 2018

Le veau velours, communément appelé daim, est la face interne de la croûte du cuir. Elle est poreuse et veloutée. Elle craint donc l’eau et exige des imperméabilisations régulières, surtout pour les souliers. Les sprays évitent à l’eau, à la saleté et aux taches de s’incruster. À renouveler fréquemment. L’opération est contre-intuitive, mais en cas de saleté importante, ce cuir se lave à l’eau.


Lavage

Un entretien par brossage et des imperméabilisations régulières suffisent au quotidien. En cas de grande tache, laver sous l’eau froide et brosser abondamment sans appuyer. En cas de tache grasse, saupoudrer de talc ou d’amidon pour absorber l’excédent. Porter rapidement à nettoyer.


Fréquence

En cas de besoin, de taches blanches.


Séchage

Bourrer de papier journal, brosser à sec.


Pressing

À part certains mocassins à picots, les semelles interdisent le nettoyage à sec des souliers.


Cordonnier

À confier à son cordonnier, qui doit être à la hauteur de la qualité de la chaussure. Une bonne adresse : l’Atelier d’Antoine, 75, rue de Miromesnil, Paris VIII.

Si vous avez aimé, partager
Article par Janis Burton
Dans la même
rubrique


Parler comme un bottier lire
VIVE LA PATINE lire
Wes Anderson : du style et surtout… du chien ! lire
Matt Smith, prince du chic anglais lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


Commander Monsieur #130

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version papier, numérique ou les deux



Commander Montres HS collectionneur 2018

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique