écrit le 30 janvier 2018
modifié le 2 février 2018

Qu’est-ce qu’un « blücher » ?

Il s’agit d’un derby dont la claque est unie, totalement lisse, sans aucune décoration. Le nom proviendrait d’un maréchal prussien, le comte Gebhard Leberecht von Blücher. Pendant les guerres napoléoniennes, soucieux du bien-être de ses soldats, il inventa une botte à laçage ouvert. Elle s’adaptait mieux à la morphologie du pied des fantassins qui pouvaient la mettre puis la retirer sans difficulté. De là à dire que c’est pour cette raison que le maréchal remporta Waterloo aux côtés de Wellington, il n’y a qu’un pas. Le nom est resté, progressivement supplanté par le « derby » désignant tout soulier présentant un laçage ouvert et deux empiècements de cuir sur le cou-de-pied. Décoré ou non. Le blücher, très en vogue dans les années 80/90, fait un retour en force depuis 2, 3 ans et chez une population beaucoup plus branchée que son classicisme apparent le laisserait penser. C’est la tendance des authentiques, que voulez-vous.

Où ?
Plutôt massif, on le trouve principalement chez des maisons anglo-saxonnes. Tricker’s, Church’s, Alden mais aussi chez Adieu Paris (dans une version rock).

Si vous avez aimé, partager
Article par Janis Burton
Dans la même
rubrique


oh my Gommino !

lire

Santoni : deux générations, un succès

lire

Comment sera l’homme de l’hiver 2018 ?

lire

S’habiller quand on est trop…

lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


Commander Monsieur #128

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version papier, numérique ou les deux



Commander Montres #110

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique