Conseils > Comment bien s’habiller
écrit le 1 août 2019
modifié le 1 août 2019

Questions de style été 2019 : Chapitre 8

Les réponses aux questions que vous vous posez en matière d'élégance. Un retour sur les règles de base pour pouvoir mieux les contourner.

Seersucker et pince à cravate, deux incontournables du style Thom Browne, le créateur s’inspirant des codes preppy des années 60.


Seersucker et pince à cravate, deux incontournables du style Thom Browne, le créateur s’inspirant des codes preppy des années 60.

QUE PENSER DES CHAUSSETTES INVISIBLES ?

Alors que les chaussettes basses sont à bannir, les mini-socquettes ou chaussettes « invisibles » trouvent leur place dans les chaussures décontractées de l’homme élégant… À condition de ne (surtout) pas se faire remarquer. Idéales l’été, on les associe à des sneakers, des brogues en veau velours ou des mocassins. Jamais, à des richelieus ou des derbys formels qui ne tolèrent que les mi-bas. Si vous n’êtes pas sujet aux affres de la sudation, faites comme les Italiens : portez vos bucks ou loafers pieds-nus. Plus chic et Dolce Vita !


LA CHEMISE EN LIN : AMPLE OU AJUSTÉE ?

La coupe détermine l’usage. Le confort n’exclut pas le style. Si vous la portez sous une veste ou un blouson, un modèle ajusté (ou fitté) s’impose pour éviter l’effet disgracieux « accordéon ». Par-dessus un chino, un jean ou un bermuda, la version plus ample (ou « regular ») siéra davantage à cette tenue décontractée. Et ce, quelle que soit votre corpulence. Si la tendance chemisette fait rage, elle se choisit exclusivement avec des manches longues et se porte légèrement froissée. Un point c’est tout.


LA PINCE À CRAVATE : BRANCHÉE OU RINGARDE ?

Outre son aspect pratique, la pince à cravate reste un accessoire marginal qui confère pourtant à son propriétaire une élégance légèrement surannée à la « Mad Men » si elle complète une tenue formelle. Le styliste Thom Browne l’a bien compris ! Mais attention elle peut vite passer pour ringarde : la pince à cravate doit englober la moitié, voire les trois-quarts de la largeur de la cravate (la choisir plutôt fine), se situer peu ou prou entre le troisième et quatrième bouton de votre chemise… et ne jamais être associée à un gilet. En version argentée, elle s’assortira avec la plupart de vos tenues.


COMMENT PORTER UNE VESTE SEERSUCKER ?

C’est, par excellence, LA veste d’été, très populaire chez les Anglo-Saxons. Son coton rayé gaufré, donc respirant, est particulièrement adapté aux chaleurs excessives. En version droite ou, plus rare, croisée, bleu, rose ou beige clair, son style preppy rehausse immédiatement une tenue décontractée un peu trop banale. Le combo Spring Court ou mocassins à picots, jean délavé retroussé, chemise blanche en lin et veste en seersucker sera du meilleur effet. Crémieux, Ralph Lauren ou Berteil sont des références en la matière. N’oubliez pas la pochette en lin ou coton G. Inglese pour parfaire le tout, disponible dans la Boutique de Monsieur.


LE MAILLOT DE BAIN : QUELLE LONGUEUR CHOISIR ?

Court ou long, le maillot de bain fait ainsi débat ! Si vous cherchez la polyvalence, le short, à mi-cuisse, satisfera tous les styles, morphologies et générations. À moins que vous ne préfériez la version « piscine », encore plus courte et moulante mais qui ne conviendra qu’aux plus fins et musclés d’entre nous… comme Cary Grant dans La main au collet ou Daniel Craig alias James Bond. Les modèles plus longs, très confortables, appelés « boardshorts », souvent à motifs fleuris, raviront les férus de plages hawaïennes ou les surfeurs à la Kelly Slater.


AVEC QUEL VÊTEMENT RELEVER LE COL ?

Si les marins ont coutume de relever le col de leur caban ou Humphrey Bogart celui de son trench, ce n’est pas par hasard ! C’est respectivement pour se protéger du froid et de la pluie. Ce réflexe utile est devenu une vertu stylistique apportant, à certaines pièces iconiques du dressing, punch et style à l’instar de la parka ou de la veste militaire. De même, le blouson Harrington n’a plus la même force col dressé façon Steve McQueen. En revanche, on évite le polo avec cette mise en scène et le blouson en cuir à la Fronzy.


COMMENT ASSOCIER UNE CHEMISE À FLEURS ?

Liberty, hawaïen ou paisley, les déclinaisons de la chemise à fleurs ne manquent pas. Mais combiner une pièce aussi forte n’est pas une sinécure ! Jouez la carte de la sobriété en l’associant à de l’uni : soit à un chino ou un bermuda (droit ou cargo) soit à un costume en coton à poches plaquées (beige, bleu marine ou kaki) mais portée à l’intérieur du pantalon. Dans ce dernier cas, veiller à rester ton sur ton pour éviter les combinaisons hasardeuses. La choisir si possible en coton léger ou en lin, comme chez Hartford et Victoire Homme, pour conserver la fluidité du vêtement.

Si vous avez aimé, partager
Article par Patrice Brandmeyer
Dans la même
rubrique


Questions de style : Chapitre 9 lire
S’habiller quand on est trop… lire
Voyage : 5 Good tips de Victor Sanz lire
Du bon usage de l’eau de toilette lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #140



Commander Montres #118

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique