montres > Air du temps
écrit le 14 janvier 2019
modifié le 18 mars 2019

SIHH 2019 : la rédaction de Montres Magazine nous raconte les temps forts de la journée. Jour 1 : que la fête commence !

La 29ème édition du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) de Genève s’ouvre ce matin. Sous des apparences traditionnelles, les maisons horlogères rivalisent d’audace pour capter l’attention. La bataille de l’influence se joue en coulisses.

Tapis rouge, flash crépitants et rangées de caméras. Les invités se succèdent. Genève n’a guère l’habitude d’être si animée un dimanche soir d’hiver. Sauf le soir de l’ouverture du SIHH. La traditionnelle soirée au Bâtiment des Forces motrices, en pleine ville, a cédé la place cette année à une organisation nouvelle, sur le site même du salon, à Palexpo, vaste centre de congrès jouxtant l’aéroport.

Pierce Brosnan distribue les sourires tandis que François-Henry Bennahmias, aux côtés de Fabienne Lupo, présidente du salon, répond aux questions d’une télévision japonaise. Le président d’Audemars Piguet est au centre des conversations depuis la veille au soir en raison de sa nouvelle montre, baptisée code 11.59, qui anime les débats.

SURPRISE : LE MUR S’ENTROUVE

Maximilian Busser, fondateur de MB&F préfère saluer des amis, tandis que Karl-Friedrich Scheufele sacrifie à l’exercice des photos souvenirs. Un bracelet lumineux en forme de montre au poignet, les invités, journalistes ou détaillants horlogers et équipes des maisons, sont guidés vers une salle tendue de noir. C’est alors la traditionnelle photo de classe des exposants, avant un spectacle musical haut en couleurs. Surprise : le mur s’entrouvre et découvre une deuxième salle prévue pour le reste de la soirée. Orchestre de jazz et derviches géants aux tenues monochromes incitent les convives à se diriger vers les vastes buffets, ou le banc d’huître le dispute en popularité aux fromages suisses.

Poignées de mains et embrassades, la communauté horlogère se souhaite des bons vœux de nouvel an. Mais ce que tous ont en tête, malgré l’ambiance festive, c’est l’avenir du secteur pour l’année à venir. Car les cartes sont en pleine redistribution avec les réaménagements annoncés des deux salons majeurs en Europe : le SIHH et Baselworld.

La semaine genevoise a elle-même bien évolué en 29 ans. Désormais, en marge du SIHH proprement dit, nombre de maisons profitent de la présence de près de 10 000 journalistes venus du monde entier et qui ne feront parfois qu’un seul séjour en Europe par an, pour dévoiler quelques nouveautés et prendre des contacts, notamment le dimanche, avant que la manifestation officielle ne débute.

WATCHLAND

Ce « off de Genève », qui ne comptait qu’une poignée d’horlogers il y a moins de 10 ans, est aujourd’hui divers et fourni. Ainsi la manufacture Franck Muller a-t-elle dévoilé ses nouveaux bâtiments, à peine construits, au cœur de son domaine de Genthod, en périphérie de Genève, autrement dénommé « Watchland ». Les machines-outils des installations de Meyrin ont été rapatriées pour regrouper et rationnaliser la logistique de la production dans un édifice moderne sous une façade classique qui semblerait avoir été élevée au XIXe siècle.

Tradition et modernité se marient. C’est aussi le mot d’ordre des exposants du salon indépendant Barton 7, monté par Sylvie Forese à l’espace Fert. Antoine Preziuso voisine avec Claude Meylan, ou Singer avec Anonimo. La marque d’origine italienne y présente les nouvelles pièces nées de la collaboration avec le championnat du monde des rallyes WRC. Des indépendants heureux de la place réservée à leurs collègues, depuis plusieurs éditions, au sein du SIHH.

Le salon de Genève a compris la nécessité de se renouveler et de montrer un visage optimiste pour rassurer et choyer les acteurs de l’industrie ou les commentateurs. La soirée d’ouverture de l’édition 2019, en mettant les petits plats dans les grands, en témoigne. Les présidents des maisons horlogères se sont pourtant mystérieusement éclipsés. Car une autre soirée se déroule, parallèlement, de l’autre côté des rideaux noirs. Pour la première fois, les marques peuvent accueillir sur leurs stands, au cœur du salon, leurs meilleurs clients ou leurs invités privilégiés pour leur faire découvrir en avant-première les nouveautés et le décor. La course à l’influence se joue sur l’effet de surprise.


Retrouver les autres actualités du SIHH 2019 en cliquant juste ici


 

Si vous avez aimé, partager
Article parFrédéric Brun
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #136



Commander Montres #Hors-Série Collectionneur 2019

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique