Style > Mode & codes
écrit le 25 novembre 2019
modifié le 25 novembre 2019

Anthony Garçon : Le style en défense

Anthony Garçon, le spécialiste du costume prêt-à-porter « à mesure », lance trois nouvelles coupes et s'attache à développer de plus en plus les tissus innovants. Et toujours à des prix tout doux.

Le champion d'Europe de boxe thaï, égérie de la marque, porte ici un costume Bricklane en laine super 120, assorti à un polo Marco en laine mérinos et une pochette Winter baroque. (Photo Barrere & Simon)


Le champion d'Europe de boxe thaï, égérie de la marque, porte ici un costume Bricklane en laine super 120, assorti à un polo Marco en laine mérinos et une pochette Winter baroque. (Photo Barrere & Simon)

Chez Anthony Garçon, le costume est une histoire de père et de fils. Depuis 2005, le premier, Yves, dirige l’entreprise tandis que le second, Anthony, qui a donné son nom à la marque, est en charge de la direction artistique : il dessine les modèles et choisit les tissus. Ensemble, ils ont imaginé un concept de costume personnalisé très abouti, proche du demi-mesure. Ils équipent toutes les générations aussi bien le jeune homme entrant dans la vie active que l’homme mûr qui en sort. Onze boutiques à Paris, une à Boulogne, Lieusaint, Lille et une autre à Bordeaux… Un succès grandissant dû à un vrai travail de coupe, de beaux tissus avec une recherche constante d’innovation mais aussi un excellent rapport qualité-prix. Comptez entre 250 € à 390 € en fonction des différentes gammes. Sans parler de la notion de service qui anime chaque conseiller en boutique.

TROIS NOUVELLES COUPES

D’abord, il vous orientera sur la coupe correspondant à votre morphologie et à votre style. On se souvient de Paris (courte et cintrée), de la Napoli (non épaulée), de la New York (moderne ajustée) et de la London (droite et classique). Cette saison, Anthony Garçon lance trois nouvelles coupes ouvrant ainsi son champ des possibles à trois autres personnalités. Buenos Aires est un croisé ajusté à 6 boutons et larges revers en pointe. Ultra chic. Hosaka ravira les hommes au look pointu avec ce croisé court 4 boutons extra slim tandis que Séville, avec sa taille ajustée, ses 2 boutons et son revers col pointe, plaira pour sa simplicité et son élégance très actuelle.

Des étoffes vintage aux tissus high-tech, la maison se plie à tous les styles de vie.

TOUT EST MODIFIABLE

Qu’elle que soit la coupe, tout est modifiable : de la largeur des cuisses à la longueur des manches en passant par le cintrage de veste. Ensuite, vient le choix du tissu. La maison travaille avec les plus grands drapiers et propose trois gammes. Une, baptisée Inside, rassemblant des tissus vintage comme le prince-de-galles saxony, l’essence de la maison Anthony Garçon. Ceux qui aiment sortir de l’ordinaire apprécieront. Essentiel, quant à elle, est dédiée aux étoffes plus classiques, des laines super 100, 110, 130, des flanelles, des tissus discrets pour tous les jours, pour ceux qui portent le costume comme un bleu de travail.

CHAMPION D’EUROPE

La dernière gamme, Évolution, englobe toutes les innovations de tissus en prenant compte de la façon dont les hommes vivent aujourd’hui (voyages, mobilité urbaine, enfants, etc.). On y trouve des tissus écoresponsables, strech, pour favoriser la liberté de mouvements, ou encore indéchirables comme ceux des costumes Rambo ou Barracuda.… Avec des noms pareils, on est sûr de pouvoir affronter nos journées… sans accrocs !

Le tissage de ces derniers s’inspire de celui des toiles de parachutes.
Qui mieux que le champion d’Europe de boxe thaï Guillaume Babouin pour incarner l’ADN de la marque, ce mélange d’innovation, de détermination et de respect de la tradition. Un sport de combat, l’élégance ? Presque, en tout cas une discipline au quotidien.

Costume Ethan en laine super 130, disponible en différentes coupes (Napoli et Paris). Chemise Quatro en coton, cravate club en laine et gilet sans manches en laine mérinos. (Photo Barrere & Simon)

Si vous avez aimé, partager
Article par Louis Armel
Dans la même
rubrique


Acqua di Parma : L’essence de l’Italie lire
Atmosphère feutrée lire
Comment bien choisir ses lunettes : Les 7 conseils de Frédéric Beausoleil lire
Gianvito Rossi : « La Chaussure, c’est ma vie ! » lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #140



Commander Montres #118

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique