jouets > Moteurs
écrit le 26 septembre 2019
modifié le 26 septembre 2019

Mercedes en mode électrique

Premier SUV 100 % électrique de Mercedes, si l’on excepte la première Daimler électrique de 1908, le EQC met la barre très haut : autonomie, puissance et agrément de conduite. Difficile de le prendre en défaut.

Photographie Thibaud Chevalier ©


Photographie Thibaud Chevalier ©

Retenez bien ce sigle car à l’avenir, il représentera une majorité de Mercedes, de l’EQ Boost, et sa micro hybridation 48volts, à l’EQ power hybride rechargeable, à l’EQ 100% électrique. C’est cette dernière que nous venons d’essayer sur le parcours aussi spectaculaire qu’éprouvant reliant Milan à Zurich, en passant par le Saint-Gothard et quatre autres cols de catégorie 1.

Un parcours taillé sur-mesure pour ce « monstre » de 2,5 t propulsé par deux moteurs, offrant la puissance totale de 408 ch ! Parfaitement silencieux, notamment grâce à sa carrosserie stylistiquement très proche du GLC, et doté du meilleur CX du marché, le EQ « 1886 » série limitée, ainsi nommée en hommage à l’année de création du Daimler, offre une expérience de conduite nouvelle grâce à des systèmes de récupération d’énergie par le frein moteur et le freinage. Le EQ regagne de l’autonomie dans des proportions spectaculaires.

COMPARAISON DES 3 MODÈLES

Ainsi, en haut du Saint-Gothard, il n’indiquait que 70 km d’autonomie (en montée) mais avec une conduite adaptée et l’utilisation des palettes au volant, il avait récupéré 146 km de plus, soit 216 km ! Ludique, le système a permis de franchir les 3 cols sans soucis, et d’atteindre Zurich avec une autonomie résiduelle de 150 km !

Le pilote a plusieurs modes à sa disposition. Sport, Eco sur lesquels pas besoin de s’étendre, et Max Range qui offre un double intérêt : optimiser la distance qu’on peut parcourir et le faire en toute sérénité par rapport aux diverses limitations des routes qu’on emprunte. 50 en ville, 80 sur petites routes et 130 sur autoroutes. Idéal pour une conduite apaisée. Vive l’intelligence artificielle !

Conçu pour les familles, ce SUV ne sacrifie pas son coffre qui offre encore 500 L de capacité. Avec 400 km d’autonomie, des recharges rapides en 20 mn dans l’une des 27 000 bornes installées ou en cours d’installation, le EQ a bien des séductions.

INTÉRIEUR & DÉTAILS DE LA VOITURE

La série 1886 du lancement, très bien finie et dotée de toutes les options est proposée à 92 450€, et est disponible dès novembre. Petit problème de cours élémentaire, sachant qu’un plein coute 80€ et que la recharge du EQ 10 fois moins.

Combien de temps faudra-t-il pour amortir la différence entre un véhicule thermique et le EQ ? Ne cherchez pas, c’est une mauvaise question. Il n’y a pas d’alternative. D’ici 2021, tous les constructeurs ne devront pas dépasser les 95g de CO2 en moyenne, et l’arrêt de la production des moteurs thermiques est prévu pour 2039…

Et puis si vous voulez continuer de rouler en ville, vous n’échapperez pas aux véhicules électriques. Avec un EQ, il y a pire comme punition !

Si vous avez aimé, partager
Article par François-Jean Daehn
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #138



Commander Montres #117

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique