écrit le 15 avril 2021
modifié le 11 mai 2021

Tod’s enquête sur la « vraie » vie de la Silicon Valley

Dans le cadre de son projet « TOD’S NO_CODE », la marque italienne, grâce à la complicité du photographe Ramak Fazel,  nous emmène dans l'intimité de la mystérieuse Valley. Un voyage au coeur de l'eldorado du numérique.

À travers son projet No_ Code lancé en 2018, Tod’s s’interroge sur les changements de notre société et propose des solutions pour un nouveau style de vie.

Comme pour créer un environnement expérimental, la marque italienne invite régulièrement des designers et créatifs à s’exprimer sur le « contemporain » en combinant deux éléments : le savoir-faire artisanal italien et la technologie de pointe. Sa chaussure hybride, la Shoeker (shoe+sneaker), imaginée par le designer coréen Yong Bae Seok, en est la première grande illustration.

UN LIEU MYSTÉRIEUX

Aujourd’hui, Tod’s enrichit son projet No_ Code avec, cette fois, un travail photographique autour de la Silicon Valley, dotée de cet ADN hybride « artisanat/technologie ». Un lieu mythique qui nourrit tous les fantasmes tant il est mystérieux.

Sous l’objectif du photographe iranien, Ramak Fazel, qui a parcouru la Valley pendant 10 jours muni de son inséparable Rollieflex, Tod’s a mené l’enquête. Quelle est la réelle nature de la Silicon Valley ? Quelle est sa vie quotidienne ? Où vivent les gens ? Quelles voitures conduisent-ils ? Dans quels restaurants vont les magnats de la technologie ? Les réponses en image dans ce voyage au coeur de l’eldorado du numérique. Des clichés réunis dans le beau livre Silicon Valley. No_ Code Life, édité chez Rizzoli International.


Silicon Valley. No_ Code Life, par Ramak Fazel, 190 pages, éditions Rizzoli International.

 

Si vous avez aimé, partager
Article par Hélène Claudel
Dans la même
rubrique


Théâtre : la pièce à voir « Moi non plus » lire
Tod’s lance son sneaker No_Code lire
Quel blouson en toile ? lire
Serengeti : pour une meilleure vision du monde lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #148 (version digitale)



Commander Montres Magazine #123 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique