jouets > Moteurs
écrit le 23 avril 2019
modifié le 16 mai 2019

Tour Auto 2019 : la France à toute allure

Le 29 avril est le top départ de la 28e édition du Tour Auto. Pas moins de 240 voitures de collection s’élanceront depuis le Grand Palais à travers la campagne française mais aussi sur circuit et routes fermées.

Tour Auto 2018 (photo Mathieu-Bonnevie).


Tour Auto 2018 (photo Mathieu-Bonnevie).

Pour rallier Paris et Deauville, deux options se présentent. Pour la première, il faut compter deux bonnes heures et un télépéage ou un billet de train. Classique. Pour l’autre, il faut prévoir 5 jours, car en fait, Deauville est à 2 250 km de Paris.

Pour fêter les 120 ans de la création du Tour de France automobile, Patrick Peter et les organisateurs de cette 28e édition du Tour Auto Optic 2ooo (du 29 avril au 4 mai 2019) ont prévu de faire descendre les 240 voitures anciennes engagées par Dijon, Vichy et Lyon avant de remonter vers la Normandie en faisant une étape par Tours. Une partie de plaisir sur des routes charmantes, improprement dite « secondaires », ponctuée de spéciales sur routes fermées et d’épreuves sur circuit. Pas des moindres : Dijon-Prenois, Magny-Cours, Charade et Le Mans.

Sous la nef du Grand Palais, pour les vérifications techniques, le lundi, et la soirée de présentation des équipages sur invitation (30 membres du Club Monsieur pourront vous en parler. Voir l’onglet Le Club pour savoir comment gagner une invitation), puis sur la ligne de départ au château de Vaux-le-Vicomte, s’aligneront de désirables machines aux noms évocateurs : Ferrari, Porsche, Maserati, ou Citroën. Les Anglaises ne sont pas oubliées. Pas de Brexit qui tienne. Bien au contraire, les marques britanniques sont à l’honneur, surtout celles à l’histoire en noir et blanc. Par exemple, Wolseley, Auto Carrier (dire « AC » pour ne pas passer pour un béotién), Morris, Austin Healey, Triumph, Frazer-Nash, Sunbeam-Talbot, Fairthorp. Exotique comme la carte du thé à l’heure de l’afternoon tea, isn’t it ?

AMOUREUX DE BELLES MÉCANIQUES

Le chapeau melon et le parapluie roulé ne sont pas de rigueur pour participer ou venir découvrir les bolides. Si certains se plairont à jouer la carte du vintage intégral, les amoureux des belles mécaniques et les gentlemen-drivers moderne apprécieront de découvrir la collection de polos, tee-shirts créées spécialement par la marque française Vicomte A. Sans oublier la parka millésimée. Elle devient ensuite un signe de reconnaissance entre amateurs, au feu rouge, toute l’année durant. Autre point de repère des amateurs de belles mécaniques, la montre éditée en série limitée pour la manifestation. Cette année, les fan sont gâtés car la marque horlogère indépendante Rebellion Timepieces, nouveau chronométreur officiel de l’épreuve, leur offre deux modèles distincts, une Wraith Drive et une Re-Volt, chacune éditée à 50 pièces, et toutes deux aux couleurs du Tour Auto, avec le célèbre logo en forme de flèche, hérité de l’épreuve disputée entre 1951 et 1973.

Collection Vicomte A, partenaire du Tour Auto.

De droite à gauche, les modèles Revolt et Wraith de la maison horlogère Rebellion, édition spéciale Tour Auto.

Si vous avez aimé, partager
Article parFrédéric Brun
Dans la même
rubrique


Space Star : la nouvelle citadine de Mitsubishi lire
UX, un concentré de Lexus lire
Quand art et automobile s’unissent contre le cancer lire
Les toys Berluti chez Sotheby’s lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #136



Commander Montres #Hors-Série Collectionneur 2019

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique