Style > Mode & codes
écrit le 26 mars 2020
modifié le 5 mai 2020

Héritage mode : La veste d'intérieur

Elle a fait la renommée de parangons d’élégance masculine à travers les âges. Retour sur une success-story qui emmitoufle nos journées confinées.

Dessin archive Monsieur 1920


Dessin archive Monsieur 1920

La veste d’intérieur incarne à merveille le compromis entre élégance et confort. D’ailleurs, c’est bien dans cet esprit qu’elle fut conçue puisque la robe de chambre, dont elle descend, était réservée, au XVIIe siècle, aux appartements privés. Par opposition à la robe de cour, de rigueur pour les sorties officielles.

Mais c’est en plein âge d’or de la mode masculine, durant la première moitié du XXe siècle, qu’elle atteint son apogée. Tous les gentlemen d’alors l’endossent sitôt rentrés dans leurs pénates, comme un symbole de détente et de liberté.

Et des libertés, elle en prend justement ! Avec des tissus diaprés ou chatoyants, « toutes les hardiesses (lui) sont permises », comme le proclame Pierre Chanlaine dans un numéro daté de mai 1924 de votre magazine préféré. Sans tabou, elle enchante les dandies et des hommes de culture comme Sacha Guitry ou Jean Cocteau.

Coupée dans de douillettes étoffes de laine, de cachemire ou de soie, elle se caractérise avant tout par son ampleur synonyme de confort et de superposition. Ses poches plaquées, son col châle et sa doublure en satin participent aussi au bien-être qu’elle procure. Croisée et ceinturée, elle garde la chaleur tout en marquant la taille.

Son avantage, et ça tombe bien : elle scie à un grand nombre de style : de Hugh Hefner à Jean-Paul Belmondo en passant par  Jeff Lebowski – le duc – et bien sûr Jean-Rochefort dans un Éléphant ça tombe énormément.

veste d'intérieur dries van noten 2014
Si vous avez aimé, partager
Article par François Gaillard
Dans la même
rubrique


La veste Dolce Vita lire
Le chemisier d’Agnelli et de Trump lire
mad men
3 séries qui ont du style lire
Pourquoi il faut (re)lire « Les Habits du pouvoir » lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #143



Commander Montres #Hors-Série Collectionneur 2020

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique