écrit le 11 mars 2021
modifié le 11 mars 2021

Zenith x Felipe Pantone : « Dès le départ, il était question de créer une œuvre d'art cinétique portable »

Il est connu pour son street art « psyché-cinétique » où l'on retrouve les codes de la 3D, du pixel, et même les mires de chaînes de télévision. L'argentin Felipe Pantone change de support en revisitant la Defy 21 El Primero de la maison horlogère Zenith. À cette occasion, il a accepté de nous confier les défis de cette collaboration.

1/ Comment s’est fait votre rencontre avec Zenith ?
Je connaissais la marque depuis longtemps. Mais ce n’est que lorsque Swizz Beatz, un rappeur new-yorkais passionné de montres, m’a fait part de son ancienne collaboration avec Zenith en 2008, que les choses se sont concrétisées. Il m’a parlé de la philosophie de la maison, de son savoir-faire, de tout son processus de modernisation et à quel point elle était tournée vers l’avenir.

Édition DEFY 21 Zenith x Felipe Pantone, limitée à 100 exemplaires. Mouvement chronographe El Primero 9004 automatique affichant les 1/100e de seconde. Signature dynamique exclusive d’une rotation par seconde pour l’aiguille de chronographe. Certifié Chronomètre.

2/ Comment avez-vous transposer votre art sur une pièce d’horlogerie ?
Je souhaitais travailler sur la Defy 21 El Primero. J’ai d’abord créé librement sans vraiment penser aux contraintes techniques. Je voulais apporter une impression de dynamisme, en intégrant certains de mes motifs, notamment ceux d’Optichromie et les spectres de couleurs. Dès le départ, le concept était de transformer cette pièce d’horlogerie spectaculaire en une œuvre d’art cinétique portable, où le temps et la lumière convergent en un seul objet. Mon défi a été de créer une pièce au style identifiable tout en restant intemporelle. Je suis très satisfait du résultat.

3/ Après avoir été au plus près des rouages et des mécanismes d’une montre. Quelle est votre vision du temps ?
J’ai adoré visiter la manufacture Zenith. C’est fascinant de comprendre de l’intérieur comment ces machines sont fabriquées et comment elles fonctionnent. Le temps peut être étiré ou raccourci, c’est vraiment une question de perception. Parfois, lorsque je m’amuse, le temps semble passer plus vite. D’autres fois, lorsque je suis plongé dans mes pensées, le temps semble s’arrêter. Avoir une montre, c’est comme avoir un repère vers lequel on peut toujours revenir.

Basé sur le principe des couleurs interférentielles, le revêtement des ponts reflète un dégradé de tons métallisés arc-en-ciel. La DEFY 21 Felipe Pantone est la première montre à utiliser ce type innovant de PVD tridimensionnel, avec des particules de silicium comme traitement de surface sur un mouvement, afin de produire un spectre de couleurs aux transitions parfaitement fluides. Bien que le processus ait été normalisé, chaque pièce prendra des couleurs légèrement différentes, devenant ainsi une œuvre d’art unique.

Si vous avez aimé, partager
Article par La rédaction
Dans la même
rubrique


Yves Gastou : L’homme aux mille bagues lire
Zenith roule pour la nouvelle Range Rover Evoque lire
Les montres ont la cote lire
Les nouvelles figures de la Tambour Louis Vuitton lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #148 (version digitale)



Commander Montres Magazine #123 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique