écrit le 7 septembre 2020
modifié le 18 novembre 2020

Let it be

Les années 60. C’est la révolution culturelle à Londres, les années « swinging london ». Les jeunes se pressent dans les boutiques de mode de Carnaby Street et celles, plus chics, de Kings Roads. Ils écoutent les Stones, les Who mais surtout les Beatles. Le succès du groupe est phénoménal. À tel point qu’il influence la figure masculine de l’époque. En effet, l’homme des années 60 porte les mêmes costumes, les mêmes chelsea boots à élastique et à talon (de chez Anello & Davide), la même coiffure « Playmobil » que les musiciens et, à la fin de la décennie, la même moustache touffue, ce qui rompt avec l’effet propre et gominé des années 50. Regardez la pochette de l’album mythique Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (1967) pour voir l’étendue des dégâts. Ici, en 1963, habillés par Pierre Cardin avec un costume sans col. (Crédit photo : archive Pierre Cardin)

Si vous avez aimé, partager
Article par
Dans la même
rubrique


« Investir dans sa passion », visite guidée de Rétromobile lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #148 (version digitale)



Commander Montres Magazine #123 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique