écrit le 4 décembre 2020
modifié le 9 février 2021

Lorenzo Cifonelli : « de plus en plus de jeunes se passionnent pour le sur-mesure »

Célèbres auprès des élégants du monde entier, lui et son son cousin Massimo sont à la tête de la maison Cifonelli. Aujourd’hui, le tailleur charismatique nous parle de son métier en 2020.

C'est dans le salon historique de la rue Marbeuf que Lorenzo reçoit les clients en grande mesure.


C'est dans le salon historique de la rue Marbeuf que Lorenzo reçoit les clients en grande mesure.

On entend souvent dire que « le costume, c’est fini ». Qu’en pensez-vous ?
Je ne crois pas du tout à la mort du costume. De plus en plus de jeunes se passionnent pour le sur-mesure. Dans les années 90, nous avions 6 à 7 nouveaux clients par an. Ces dernières années, nous en avons 6 par mois en moyenne !

Est-ce qu’il y a un client type Cifonelli ?
Oui. Nous avons la chance d’avoir plutôt que de très gros clients qui commandent des costumes par dizaines, un éventail de véritables « élégants » anglais, suisses, mexicains, américains, autrichiens, grecs, chinois… De « vrais » connaisseurs.

S’il dynamise sans cesse la grande mesure maison, le tailleur a également repris la direction artistique de la ligne de prêt-à-porter.

Vous avez le plus grand atelier de confection, êtes présents à Savile Row, avez développé le prêt-à-porter à Paris et à Londres… Quelle est votre recette ?
Le travail ! Être tailleur est un métier très exigeant. Il faut aussi être créatif. Avec notre 3 pièces à gilet col châle ou notre croisé « six and one », nous avons dynamisé notre proposition de costumes. Mais surtout, c’est notre collection de veste sport qui séduit aujourd’hui plus de 50 % de nos clients. En un peu plus de 10 ans, nous en avons créé plus de 25 modèles. En ce moment, ce sont les jerseys japonais de Nikke, qui rencontrent beaucoup de succès.

Et le prêt-à-porter ?
Depuis 2020, j’ai repris la direction artistique personnellement. Vous découvrirez ce travail dès la collection PE 2021 mais surtout sur celles de l’automne hiver 2021.  Une collection qui incarne à 100 % ma vision du vêtement : des pièces qui ont du sens.

Vous semblez assez présents sur les réseaux sociaux.

Pourtant, je poste assez peu. Mais nous sommes très suivis : 70 000 followers pour le compte Instagram Cifonelli Internationnal et 40 K sur le mien. C’est un excellent moyen de garder le contact avec nos clients de manière très soft. Maintenant, nous avons un nouveau site internet mais comme on disait autrefois : « notre meilleure publicité, ce sont nos clients… » Le fait que Cifonelli reste une maison familiale est un véritable atout.


Cifonelli, mesure : 31, rue Marbeuf, Paris VIII
Prêt-à-porter : 83, rue du faubourg Saint-Honoré, Paris VIII.

Lorenzo et son cousin Massimo incarnent la 4e génération des Cifonelli. Ils perpétuent le savoir-faire familiale acquis dès 1880 à Rome.

Sur instagram, Lorenzo se met volontiers en scène avec les nouvelles créations de la maison, devenant pour ses nombreux followers un parangon de l’élégance.

Si vous avez aimé, partager
Propos recueillis par François-Jean Daehn
Dans la même
rubrique


L’interdiction du jogging lire
L’Italie d’hier et d’aujourd’hui lire
LA COLLAB : In Corio x SYE lire
Léo et Violette : Le sac parfait est en veau grainé lire

Avec un habit et une cravate blanche, tout le monde, même un agent de change, peut faire croire qu’il est civilisé

Oscar Wilde
vous aimerez aussi
Top


le nouveau numéro est arrivé

Monsieur #148 (version digitale)



Commander Montres Magazine #123 (version digitale)

abonnez-vous

Découvrez toutes nos offres

acheter le numéro

version numérique